Miss France : des internautes s'écharpent pour une histoire de tatouages

Tatouée, Miss Martinique ne pourra pas participer au concours Miss France. Au contraire de Miss Provence, dont le tatouage est jugé réglementaire. Explication.

Miss Martinique 2017, Jade Voltigeur, le 21 juillet à Fort-de-France (Martinique).
Miss Martinique 2017, Jade Voltigeur, le 21 juillet à Fort-de-France (Martinique). (LA 1ERE.FR)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cachez ce tatouage que je ne saurais voir. A cause du colibri qui orne son épaule, Jade Voltigeur, élue Miss Martinique 2017, ne pourra pas se présenter au concours Miss France 2018, comme l'expliquait lundi 14 août La 1ère. Le règlement du concours interdit en effet aux Miss les tatouages trop voyants. Le comité local avait estimé que le sien, dissimulé avec du fond de teint, ne posait pas problème, il a été contredit par la société organisatrice du concours. "Je suis très triste. Je me faisais une fierté de représenter la Martinique à Miss France en décembre", a réagi la jeune femme. Elle conserve son titre, mais c'est sa première dauphine qui ira à Paris.

L'affaire aurait pu en rester là. Mais un autre tatouage est venu relancer la polémique. Miss Provence 2017, Kleofina Pnishi pourra arborer en décembre son poignet tatoué au concours. Il n'en fallait pas plus pour que certains dénoncent une inégalité de traitement.

"Pour Miss Provence, son tatouage est tout à fait réglementaire"

La polémique a poussé le comité provençal à s'expliquer sur Facebook. "C'est un tatouage qui n'est pas dans les codes de l'esthétique, mais purement symbolique puisqu'il représente un lien fort et inséparable : le prénom de sa sœur et la date de son décès survenu l'année dernière", explique Lydia Podossenoff, la déléguée locale, qui assume sa décision en raison de la taille, de la discrétion et de la signification du tatouage.

Contacté par Le Parisien, la directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, rappelle les règles. "On autorise les petits tatouages discrets pour que les jeunes femmes ne soient pas pénalisées au concours Miss France, dans les concours internationaux, voire même en cas de contrat d'égérie, explique-t-elle. Dans le cas de Miss Martinique, il s'agissait d'un tatouage assez gros pour qu'il pose problème (...) Pour Miss Provence, son tatouage est tout à fait réglementaire."