Charleville-Mézières moquée dans "Plus belle la vie" : "Ce n'est pas le point de vue de la série !"

Dans une scène, un personnage se moque de la ville des Ardennes. Des internautes ont riposté, défendant la beauté et le charme de cette commune. Le conseiller des programmes de France 3 en charge du feuilleton s'explique sur francetv info.

Les comédiens de "Plus belle la vie", diffusé sur France 3, posent pour les 10 ans de la série, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 29 août 2014.
Les comédiens de "Plus belle la vie", diffusé sur France 3, posent pour les 10 ans de la série, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 29 août 2014. (GEISSELMANN / SIPA)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Gare à la sensibilité des Carolomacériens ! Un épisode de Plus belle la vie agace certains habitants de Charleville-Mézières (Ardennes). Au point que le maire en personne appelle ses administrés à riposter sur les réseaux sociaux. Dans l'épisode litigieux, diffusé le 12 février sur France 3, l'enseignante Blanche Marci raconte à sa consœur Coralie Blain que son voyage scolaire sur le thème d'Arthur Rimbaud, natif de la commune, a été annulé. "Mais c’est tes élèves qui vont être contents. Les traîner à Charleville-Mézières en plein hiver, c’est de la maltraitance", réagit le personnage de Coralie.

"Le contrepoint est important"

"Ce n'est pas la première fois que les Ardennes y sont présentées comme une terre de relégation, tout juste bonne à accueillir des fonctionnaires mutés pour motif disciplinaire", s'agace la page Facebook de soutien au maire UMP de Charleville-Mézières Boris Ravignon. Il appelle à se mobiliser en postant des photos sur les réseaux sociaux évoquant la beauté et le charme de la commune, accompagnées du mot-clé #plusbellelavilleCharleville. Lundi 23 février, à la mi-journée, le succès de cette riposte était relatif (environ 200 tweets en 24 heures, et pas tous élogieux). 

Contacté par francetv info, Stéphane Massard, conseiller des programmes de France 3 en charge de Plus belle la vie, se dit "étonné par le feu déclenché sur les réseaux sociaux". "Il faut regarder la scène dans son intégralité, dit-il. Après la réplique 'Les traîner à Charleville-Mézières en plein hiver, c'est de la maltraitance', le personnage de Blanche répond : 'Bah quoi ? C’est très joli, les Ardennes !' Le contrepoint est important. Deux points de vue s'opposent, et nous sommes à l'équilibre." 

"Combat des régions"

Stéphane Massard incite les habitants des Ardennes à prendre les choses avec philosophie : "Il fait vraiment froid dans les Ardennes en hiver ! Il ne faut pas oublier que les personnages vivent à Marseille. Et ils représentent aussi les clichés et les présupposés que l'on peut tous avoir. Ils peuvent bien dire qu'il pleut en Bretagne ou que la vie à Paris est un enfer. Il faut avoir un peu d'humour avec ces images qui collent à la peau des régions".

Ce n'est pas la première fois que Plus belle la vie fâche des téléspectateurs. La mutation à Epinal (Vosges) de l’un des personnages en août 2014 était déjà mal passée. "Epinal, c’est triste, c’est vide et froid !", lance alors un personnage du feuilleton.

"La série n'a aucun problème avec le nord-est de la France !", assure le conseiller des programmes de France 3La question des régions et des clichés associés aux territoires n'est pas toujours simple à gérer pour les auteurs de la série. "Il y a un aspect 'combat des régions' chez nos téléspectateurs. Et nous sommes parfois dépassés par l'ampleur que cela peut prendre", reconnaît Stéphane Massard. "Il ne faut pas oublier que c'est le point de vue d'un personnage à un instant T et non le point de vue de la série. Même s'il peut y avoir des ratés, nous essayons de mettre en scène des avis contradictoires, à l'image des points de vue des Français."