Aymeric Caron accusé d'antisémitisme : la polémique en trois actes

Le chroniqueur de l'émission de Laurent Ruquier sur France 2 est accusé par Alexandre Arcady d'avoir fait des "raccourcis absolument abjects" entre l'affaire Halimi et le conflit israélo-palestinien.

Le chroniqueur de l'émission "On n'est pas couché" Aymeric Caron en juin 2012.
Le chroniqueur de l'émission "On n'est pas couché" Aymeric Caron en juin 2012. (ERIC VERNAZOBRES / FRANCE TELEVISIONS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le réalisateur Alexandre Arcady a accusé le chroniqueur Aymeric Caron d'avoir commis des "raccourcis absolument abjects" entre le conflit israélo-palestinien, l'affaire Mohamed Merah et l'affaire Ilan Halimi lors d'une séquence coupée au montage d'"On n'est pas couché", le talk-show de Laurent Ruquier. Alexandre Arcady était venu présenter son film 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi dans l'émission, diffusée sur France 2 le 23 avril dernier. Le long métrage revient sur le calvaire de ce jeune kidnappé, torturé et assassiné en 2006 parce qu'il était juif. Retour sur cette polémique en trois actes.

Acte 1 : Arcady dénonce les propos de Caron

Le réalisateur est revenu sur cet échange dans plusieurs médias. Il a exposé sa version des faits dans le magazine Causeur. D'après lui, Aymeric Caron aurait déploré "que le film passe sous silence les actes islamophobes qui ont bien plus augmenté que les actes antisémites". La discussion dérive sur Mohamed Merah et le chroniqueur aurait déclaré : "Si on interrogeait Merah, il dirait qu'il a tué des enfants juifs parce que l'armée israélienne tue des enfants palestiniens."

Aymeric Caron aurait sorti des chiffres d'une ONG en demandant à Alexandre Arcady de les commenter. Le réalisateur se serait alors emporté : "Vous osez dire que l'armée israélienne tue des enfants !" Même Natacha Polony s'en serait pris à son partenaire : "Tu viens à une émission sur Ilan Halimi avec des données sur les Palestiniens tués par l'armée israélienne, est-ce que tu te rends compte de ce que tu fais ?" Alexandre Arcady a répété ses accusations sur RMC tout en précisant qu'il ne s'agissait pas de propos antisémites.

Acte 2 : Aymeric Caron répond sur Canal+

Invité par Thierry Ardisson dans "Salut les terriens", le chroniqueur de France 2 raconte que le débat a dérivé de l'affaire Ilan Halimi à l'affaire Mohammed Merah, et jusqu'au conflit israélo-palestinien. Il a ensuite assuré "contrairement à ce qu'Arcady a pu entendre (...) à aucun moment dans cette séquence je ne justifie l'injustifiable, l'innommable, à savoir le meurtre d'un juif"

Aymeric Caron affirme qu'il a seulement regretté que le conflit israélo-palestinien, la mort d'enfants palestiniens, puissent être "utilisés, récupérés par certaines personnes pour aller justifier l'injustifiable". Le journaliste termine en se disant "très meurtri" par cette polémique et en rappelant son engagement contre le racisme et contre l'antisémitisme.

Acte 3 : Laurent Ruquier défend son chroniqueur

L'animateur Laurent Ruquier a apporté son soutien à Aymeric Caron et a répondu aux critiques sur Twitter. Il affirme d'abord que c'est Alexandre Arcady qui a voulu couper la séquence. Il a jugé également la polémique déplacée car l'émission a tout fait pour inciter les gens à aller voir ce film, qui décrit un acte antisémite atroce. Il a d'ailleurs estimé la mémoire d'Ilan Halimi "ne mérite pas ce genre de polémique".