Le prix Femina attribué à Philippe Jaenada pour "La Serpe"

Dans ce livre, le romancier de 53 ans raconte l'histoire d'Henri Girard, un écrivain suspecté d'un triple meurtre en 1941.

Philippe Jaenada, le 23 septembre 2017, à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence).
Philippe Jaenada, le 23 septembre 2017, à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). (JOEL SAGET / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Philippe Jaenada a remporté, mercredi 8 novembre, le prix Femina pour son roman La Serpe (Julliard). A 53 ans, le romancier a été choisi au 5e tour par six voix contre quatre à Véronique Olmi et son livre Bakhita (Albin Michel). Dans ce livre, il rouvre l'affaire Henri Girard, un écrivain suspecté d'un triple meurtre en 1941. 

De prime abord, l'affaire semble limpide. Le criminel ne peut être que le fils de famille dévoyé, un certain Henri Girard. Est-ce si sûr ? Contre toute attente, Henri Girard sera acquitté lors de son procès en 1943. Mais le soupçon lui collera toujours à la peau. Même acquitté, ce type "antipathique" était considéré par beaucoup comme coupable du meurtre atroce de son père, de sa tante et de la bonne.

A peine blanchi des trois crimes qu'on lui reprochait, Henri Girard a dilapidé l'héritage familial. Il est parti en Amérique du Sud d'où il reviendra miséreux, sans dents, mais avec le manuscrit du Salaire de la peur, qu'il publiera sous le nom de Georges Arnaud.