Les perles de Christine Boutin sur Twitter

La présidente du Parti Chrétien-Démocrate a ironisé, mardi, sur la mastectomie d'Angelina Jolie. Ce n'est pas la première fois que ses tweets provoquent une polémique.

Christine Boutin lors d'une manifestation contre le mariage pour tous, à Rennes, le 5 mai 2013.
Christine Boutin lors d'une manifestation contre le mariage pour tous, à Rennes, le 5 mai 2013. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Mis à jour le , publié le

Tourner sept fois son pouce avant de tweeter, un principe que pourrait, peut -être, appliquer Christine Boutin. L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a ironisé, mardi 14 mai, sur la double mastectomie préventive subie par Angelina Jolie. Ce n'est pas une première : à plusieurs reprises, elle a fait des allusions pour le moins hasardeuses sur le réseau social. Francetv info en liste trois.

1Angelina Jolie veut "ressembler aux hommes"

Répondant à un tweet du Plus du Nouvel Obs au sujet de la médiatisation de l'ablation des seins de l'actrice américaine, Christine Boutin a lancé : "Pour ressembler aux hommes ? Rire ! Si ce n'était triste à pleurer !"

Rappelons qu'Angelina Jolie a choisi cette opération chirurgicale consistant à enlever, partiellement ou totalement, les deux seins pour prévenir un risque élevé de cancer du sein. Un "choix médical" que l'actrice américaine a choisi de médiatiser

Sur Twitter, de nombreux internautes, souvent indignés ou consternés, ont répondu à Christine Boutin. 

2La gestation pour autrui, "nouvelle traite négrière"

Vendredi 10 mai, jour de la commémoration de l'abolition de l'esclavage, Christine Boutin a relayé le tweet de l'abbé Gaëtan de Bodard, qui a comparé la traite négrière à la gestation pour autrui (GPA), relève Rue89.

3L'étoile jaune pour les opposants au mariage homo

Le 12 avril, l'adoption du projet de loi sur le mariage pour tous par les sénateurs n'a pas plu à Christine Boutin. Sur Twitter, la présidente du Parti chrétien-démocrate s'insurge contre le vote, qui s'est déroulé à main levée. Puis, dans un deuxième tweet, elle pointe la publication de la "liste des dissidents", soit les sénateurs qui ont voté contre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. Et là, elle fait allusion à l'étoile jaune imposée aux juifs pendant la seconde guerre mondiale.

En fait, à l'issue du vote à main levée, l'ensemble des groupes parlementaires avaient demandé, comme cela peut se faire, que la liste des votants soit rendue publique et publiée au Journal officiel.