Panique chez les excentriques d'Ascot

L'évènement mondain de l'aristocratie britannique s'est achevé samedi 23 juin. Principal intérêt des courses d'Ascot (Royaume-Uni), son défilé de chapeaux, désormais réglementé par un dress-code des plus stricts.

1|18
En France, quand on veut exhiber son plus beau chapeau, on va assister au prix de Diane à Chantilly (Oise). Au Royaume-Uni, on va aux courses à Ascot. STEFAN WERMUTH / REUTERS
2|18
Et au fil des ans, ce défilé d'accessoires s'est transformé en concours d'excentricité so British. STEFAN WERMUTH / REUTERS
3|18
Car parmi les 300 000 personnes qui font le déplacement chaque année pour assister à cet évènement, se trouvent quelques spécimens hauts en couleur. EDDIE MULHOLLAND / REX / SIPA
4|18
Mais si cette rencontre hippique domine la saison mondaine britannique depuis près de trois siècles... ANDREW WINNING / REUTERS
5|18
… Certaines choses sont en train de changer. HUSSEIN ANWAR / SIPA
6|18
En effet, à la suite de protestations de quelques spectateurs indignés, il est désormais interdit, dans la tribune royale, de porter des "fascinators". TIM ROOKE / REX / SIPA
7|18
Ces accessoires pour cheveux surmontés le plus souvent de plumes sont notamment prisés par Kate, la duchesse de Cambridge et accessoirement épouse du prince William. DAVID HARTLEY / REX / SIPA
8|18
Pour la bonne tenue de l'évènement, il faudra désormais porter chapeau. GEOFF PUGH / REX / SIPA
9|18
Seule alternative tolérée par le nouveau code vestimentaire, "les coiffes avec une base de 10 centimètres ou plus de diamètre". STEFAN WERMUTH / REUTERS
10|18
En résumé, si vous voulez vous faire remarquer à Ascot, il faudra vous contenter de la tribune grand public. STEFAN WERMUTH / REUTERS
11|18
Les gentlemen, quant à eux, devront porter le costume trois-pièces avec queue de pie, chapeau haut-de-forme, cravate et chaussures noires. GEOFF PUGH / REX / SIPA
12|18
En attendant, c'est donc côté "peuple" que l'on a pu observer cette année du breakfast anglais à porter… ANDREW WINNING / REUTERS
13|18
… un paon fier d'y avoir laissé ses plumes… STEFAN WERMUTH / REUTERS
14|18
… un piano sans queue… STEFAN WERMUTH / REUTERS
15|18
… ou encore une version toute britannique de notre Alsacienne. CARL COURT / AFP
16|18
Cette jeune fille devait s'appeler Victoria. Ou Verity. A moins que ce ne soit Violet. DAVID HARTLEY / REX / SIPA
17|18
Seul le vent aura pu quelque peu gâcher ce défilé d'époustouflants couvre-chefs. STEFAN WERMUTH / REUTERS
18|18
Mais au fait, qu'en est-il du dress-code canin ? STEFANO RELANDINI / REUTERS