VIDEOS. Kendrick Lamar, Lady Gaga, Stevie Wonder et Adele : ce qu'il ne fallait pas manquer des Grammy Awards

Le rendez-vous le plus glamour et le plus important de l'industrie musicale s'est déroulé hier soir, à Los Angeles (Californie, Etats-Unis).

Kendrick Lamar a enflammé le Staples Center de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), lundi 15 février 2016. 
Kendrick Lamar a enflammé le Staples Center de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), lundi 15 février 2016.  (KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP)

Mis à jour le , publié le

Les Grammy Awards, le rendez-vous le plus glamour et le plus important de l'industrie musicale, se sont déroulés lundi 15 février à Los Angeles (Californie, Etats-Unis). Une cérémonie au cours de laquelle 1989 de Taylor Swift a été sacré meilleur album de l'année, Uptown Funk ( de Mark Ronson et Bruno Mars) meilleur enregistrement, ou encore Thinking Out Loud d'Ed Sheeran meilleure chanson. 

Le show a été rythmé par des performances inégales, mais aussi par quelques moments de grâce, autour de Stevie Wonder ou de Kendrick Lamar notamment. Francetv info a rassemblé les quatre vidéos qu'il ne fallait pas manquer. 

Kendrick Lamar enflamme le Staples Center

Une interprétation époustouflante. Pendant près de 6 minutes, le rappeur de 28 ans, originaire de Compton, dans la banlieue de Los Angeles, a marqué les esprits en évoquant dans son show les violences contre les Noirs aux Etats-Unis et leurs racines africaines. Lamar a ouvert sa séquence en entonnant The Blacker the Berry dans une version très rock, menotté et avec un faux œil au beurre noir, dans un décor de prison. Une dénonciation du système carcéral et du traitement des Noirs par la police. Pour mieux enfoncer le clou, il a enchaîné sur Alright, devenu l'hymne non-officiel du mouvement protestataire Black Lives Matter, qui est né après la mort de plusieurs hommes noirs non armés tués par la police. Un rap viscéral qui a récolté une ovation de toute la salle.


L'hommage de Lady Gaga à David Bowie

Lady Gaga a rendu un hommage high tech à David Bowie, mort en janvier dernier. Gaga qui admire Bowie, est apparue sur scène avec des cheveux orange flamboyants avant que ne se dessine sur son visage, par on ne sait quel artifice technique, l'éclair qui barrait le visage de Bowie sur Aladdin Sane. Elle s'est lancée ensuite avec plus ou moins de réussite dans un medley de quelques-unes des chansons qui ont fait la légende Bowie.

L'hommage de Stevie Wonder au fondateur d'Earth, Wind and Fire

Stevie Wonder et Pentatonix, des chanteurs a cappella texans, ont littéralement enchanté le Staples Center avec un hommage à Maurice White, le fondateur du groupe Earth, Wind and Fire, qui est mort récemment.

L'interprétation – qui selon la presse a été répétée au dernier moment – a fait se lever toute la salle, quand le groupe a interprété That's the Way of the World"Trop souvent ces derniers temps, nous avons eu à vivre des pertes douloureuses dans notre grande famille de la musique. Mais toujours, la musique nous console", a lancé Stevie Wonder.

La prestation gâchée d'Adele

La diva britannique Adele, dans une robe à paillettes rouge a interprété aux côtés d'un piano à queue le titre All I Ask de son dernier album 25. Mais la prestation de la chanteuse a été interrompue par une coupure de son. 

Quelques minutes après la cérémonie, Adele a expliqué à ses 25 millions d'abonnés sur Twitter qu'un problème technique était à l'origine de ces dissonances. "Les micros sont tombés sur les cordes du piano et c'est ce qui a provoqué un son de guitare. C'est pour ça que ça sonnait faux", a-t-elle expliqué.

Bonus : la chute de la doublure de Gwen Stefani

On est taquins et on aime bien les chutes à francetv info, alors on vous rajoute (en chute de cet article), celle en patin à roulettes de Gwen Stefani. Enfin, c'est ce qu'ont cru les spectateurs durant quelques minutes. Il s'agissait en réalité de la doublure de la chanteuse, lors du morceau Make Me Like You, révèle Mashable