Pas de feux d'artifice, ni de lasers, Bruce Springsteen est le "Boss". Il l'a montré une fois de plus, samedi 29 juin, au Stade de France, à Saint-Denis. Sur scène pendant plus de trois heures, il a régalé ses fans en commençant son show avec un set acoustique en guise de première partie, avant de jouer son album culte Born in the USA.

Pas de prompteur ni de liste de chansons préétablie, Bruce Springsteen s'offre une plongée aléatoire dans son immense répertoire au gré des envies et des demandes du public. Les fans sont avertis et nombreux sont ceux qui brandissent de petits cartons avec le titre de leur chanson préférée et, parfois, un luxe de détails comme un "Because the Night avec un solo de piano".

Blagueur, Springsteen sait aussi faire le pitre, imiter John Travolta dans Pulp Fiction et même Psy et son Gangnam Style.

Bruce Springsteen en concert à Gijon, en Espagne, le 26 juin 2013.
Bruce Springsteen en concert à Gijon, en Espagne, le 26 juin 2013. (ELOY ALONSO / REUTERS)