Les Bee Gees au complet avec, de gauche à droite, Robin, Barry et Maurice Gibb, le 31 juillet 1978 à Los Angeles. 
Les Bee Gees au complet avec, de gauche à droite, Robin, Barry et Maurice Gibb, le 31 juillet 1978 à Los Angeles.  (LENNOX MCLENDON / SIPA)

Un autre tiers des Bee Gees s'est échappé. Robin Gibb, le chanteur emblématique du groupe britannique, est mort dimanche 20 mai des suites d'un cancer. Il succède à son jumeau, Maurice, dont la mort en 2003 avait signé la fin du trio formé en 1958 en Australie avec leur frère aîné Barry, désormais seul survivant.

Avec ce nouveau décès, ce sont la mémoire et la voix des Bee Gees qui disparaissent. Ne restent plus que les 200 millions d'albums écoulés au cours de leur carrière... et de nombreux tubes. Retour en musique sur la carrière des trois frères.

• Les débuts des années 1960

C'est en Australie que les trois Bee Gees enregistrent leur premier single The Battle of The Blue & Grey. On est alors loin des chansons qui feront leur succès.

En 1967, ils atterrissent en Angleterre et sortent leur premier single britannique, Massachussetts. Mais c'est grâce à un hit soigneusement marketé et aux inspirations psychédéliques, New York Mining Disaster 1941, que Barry, Maurice et Robin accèdent à un début de renommée internationale, la même année.

Deux ans plus tard, la voix et le vibrato de Robin Gibb se font remarquer sur la ballade I Started a Joke

• Séparation, puis réconciliation en 1971

Mais le groupe périclite à la fin des années 1960. Les Bee Gees sont mis entre parenthèses pendant deux ans, en raison de disputes entre Robin Gibb et son frère aîné, Barry. Le premier quitte le groupe en 1969 et connaît une courte carrière solo... avant de revenir en 1971. Le trio signe alors How Can You Mend a Broken Heart en guise de réconciliation.

Robin Gibb se confie en 2001 à Billboard Magazine a propos de cet intermède. "Je pense que c'était un peu dû au fait qu'on avait toujours vécu avec nos parents, qu'on était en train de devenir adultes et qu'on voulait goûter à notre indépendance", rappelle le Washington Post.com (en anglais). 

• La fièvre de 1978

Il faut attendre la fin des années 1970 pour que les Bee Gees deviennent véritablement un groupe à succès. Sous la houlette de son producteur, Robert Stigwood, le trio négocie, au milieu des années 1970, un virage disco, puis participe à la bande originale du film de John Badham, Saturday Night Fever (La fièvre du samedi soir, 1978), avec John Travolta en acteur vedette. Les frères signent notamment la ballade How Deep Is Your Love

Mais c'est avec le tube disco Night Fever et surtout le très rythmé Stayin' Alive, tous deux également issus de la BO de Saturday Night Fever, qu'ils enflamment le dancefloor. 

Leurs tubes tournent alors en boucle sur les radios et dans les discothèques du monde entier, transformant toute une génération de jeunes dragueurs en parfait John Travolta.

Cette BO assure leur fortune : à la fin de la décennie, les frères Gibb deviennent les seuls chanteurs au monde à avoir aligné simultanément cinq titres dans le Top Ten. Et qui continuent d'être fredonnés aujourd'hui.