Les policiers anglais ne rigolent pas avec le tapage nocturne. Les stars Bruce Springsteen et Paul McCartney ont été réduits au silence dans la soirée samedi 14 juillet à Londres lors d'un concert qui avait dépassé d'une demi-heure le temps imparti.

A la fin de son concert à Hyde Park, Bruce Springsteen a été rejoint sur scène par l'ex-Beatles McCartney pour chanter des tubes des "Fab Four", I Saw Her Standing et Twist and Shout.

Mais les deux vétérans du rock, âgés respectivement de 62 et 70 ans, n'ont pas pu remercier les 65 000 spectateurs venus les acclamer : leurs micros ont été coupés au bout de trois heures de concert, sous prétexte que la fête avait duré une demi-heure de plus que prévu. Auparavant, le "boss" Bruce Springsteen, réputé pour ses longs concerts, avait enchanté la foule avec quelques-uns de ses tubes dont Born in the USA et Because The Night.

Regardez la séquence à partir de 10'20. 

 

"Depuis quand l'Angleterre est-elle devenue un Etat policier ?", a réagi sur Twitter Steven Van Zandt, guitariste du groupe E-Street Band de Bruce Springsteen, se demandant si la police n'avait pas autre chose à faire. "Ça n'a pas foutu en l'air la soirée, mais quand j'improvise avec McCartney, faut pas me casser les pieds." Le maire de Londres, Boris Johnson, a également regretté cette décision. "Ça ressemble à une mesure d'efficacité excessive. Vous n'aurez pas cela pendant les jeux Olympiques", qui débutent le 27 juillet, a-t-il assuré sur la radio londonienne LBC.