Plagiat : Robin Thicke et Pharrell Williams lourdement condamnés

Robin Thicke et Pharrell Williams ont été condamnés lundi soir par un tribunal californien à une amende record de 7,4 millions de dollars, pour avoir plagié une chanson de Marvin Gaye, "Got to Give it Up".

(Robin Thicke et Pharell Williams ont été condamnés pour plagiat à une amende de 7 millions d'euros © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Les accusations de plagiat sont courantes dans le monde de la musique, mais il est rare que cela passe par le tribunal, et encore plus qu'elles aboutissent à une amende aussi salée. Un tribunal de Los Angeles a condamné lundi soir les deux interprètes de Blurred Lines à une amende de 7,4 millions de dollars (environ 7 millions d'euros). Alors de quoi parle-t-on ? De Blurred Lines , chanson signée Robin Thicke et Pharrell Williams, ce tube qui a fait danser la planète entière en 2013. Et de Got to Give it up , l'hymne soul de Marvin Gaye, écrit en 1977. Chacun est libre d'avoir son avis sur la ressemblance entre ces deux morceaux.

Une analyse presque scientifique

Pendant le procès, qui s'est tenu pendant deux semaines à Los Angeles, les jurés ont en fait religieusement écouté un expert s'appuyer sur les notes d'un piano pour démontrer le plagiat. Et c'est souvent comme cela, de manière presque scientifique, que se joue le verdict. Pour Pierre Lautier, avocat au barreau de Paris, spécialiste de ces questions de propriété intellectuelle, c'est "l'impression d'ensemble qui est déterminante ".

 

Pierre Lautier : "Les juges suivent le rapport d'expertise"
--'--
--'--

Et l'avocat de Pharrell Williams a eu beau répéter que la famille de Marvin Gaye n'était pas "propriétaire d'un groove ", la sentence a été implacable...

La (mince) frontière entre inspiration et plagiat

Quelle est la frontière entre l'inspiration et le plagiat ? C'est évidemment toute la question que pose ce genre d'affaire. Pharrell Williams, producteur émérite et collectionneur de tubes, ne s'en est d'ailleurs jamais caché : Marvin Gaye est l'une de ses inspirations les plus fortes. Alors, quel effet une telle décision peut-elle avoir dans le monde musical ? Difficile de le savoir mais l'amende infligée à Robin Thicke et Pharrell Williams doit en tout cas être relativisée, au vu des quelque 16 millions de dollars générés par leur chanson. Jusqu'à lundi soir, le record de l'amende pour plagiat était détenu par Michael Bolton, attaqué dans les années 90 par les Isley Brothers, et condamné à verser 5 millions de dollars. Pour Olivier Cachin, journaliste et spécialiste musical, le verdict peut changer quelque chose.

Olivier Cachin : "On vit toujours dans le passé quand on écoute de la musique en 2015"
--'--
--'--

Robin Thicke et Pharrell Williams se consoleront certainement en pensant aux quelque 16 millions de dollars générés par leur tube, mais aussi aux royalties qui continuent de tomber comme des confettis depuis deux ans...