Pascal Nègre, patron historique d'Universal Music France, remercié par Vincent Bolloré

Il dirigeait la maison de disque, filiale du groupe Vivendi, depuis 1998. 

Pascal Nègre, lors de la cérémonie des NRJ Music Awards, à Cannes (Alpes-Maritimes), le 28 janvier 2012. 
Pascal Nègre, lors de la cérémonie des NRJ Music Awards, à Cannes (Alpes-Maritimes), le 28 janvier 2012.  (VALERY HACHE / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Figure de l'industrie musicale, il était à la tête d'Universal Music France depuis 18 ans. Pascal Nègre quitte la présidence de la plus grande maison de disque de France, annonce jeudi 18 février le groupe filiale de Vivendi. Il sera remplacé par Olivier Nusse, actuellement directeur général du label Mercury Music Group et d'Universal Classic & Jazz France.

Le départ de Pascal Nègre, 54 ans, faisait l'objet de rumeurs depuis plusieurs semaines, son contrat arrivant à échéance à la fin de l'année 2015. Selon Le Pointson départ serait lié à un désaccord avec Vincent Bolloré, le patron de Vivendi. L'homme d'affaires a procédé à de nombreux changements parmi les responsables du groupe Vivendi et de ses filiales, notamment Canal+, depuis qu'il est à la tête du groupe de loisirs et de médias. 

"Au nom de tous à Universal Music Group, je voudrais remercier Pascal pour l'ensemble du travail qu'il a réalisé et pour son engagement en faveur de notre entreprise tout au long d'une période pendant laquelle l'industrie musicale a connu de profondes transformations. Je lui souhaite tout le meilleur pour le futur", a réagi Lucian Grainge, PDG d'Universal Music Group.

Il a connu la pire crise de l'industrie du disque

Pascal Nègre était devenu PDG de Polygram, racheté ensuite par Universal, à seulement 33 ans, faisant de lui l'un des plus jeunes patrons du secteur. Passé par quasiment tous les labels du groupe avant d'accéder à la tête d'Universal, il a piloté la maison de disques pendant la pire crise jamais traversée par l'industrie musicale, réussissant à "imposer des courants musicaux et à conserver 45% des parts de marché en 2015", souligne un proche. 

Universal Music France, qui emploie 650 salariés et réalise un chiffre d'affaires de l'ordre de 300 millions d'euros, est une filiale d'Universal Music Group, plus grande maison de disque au monde (7 600 employés, 5,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015). La première tâche d'Olivier Nusse "sera de sécuriser les contrats avec les stars de la maison comme Calogero, Stromae, Carla Bruni, Marc Lavoine, Mylène Farmer ou Florent Pagny. Rude mission...", note Le Point.