Maître Gims expliqué aux parents dépassés

Le chanteur, idolâtré par les préadolescents, donne un concert à guichets fermés à l’AccorHotels Arena de Paris. Vous ne comprenez pas l'engouement autour de Maître Gims ? Francetv info vous offre une session de rattrapage.

Maître Gims, le 12 février 2016, sur la scène des Victoires de la musique. 
Maître Gims, le 12 février 2016, sur la scène des Victoires de la musique.  (BERTRAND GUAY / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vous avez forcément déjà entendu la musique de Maître Gims. Dans une boîte de nuit, une fête de village ou dans les écouteurs au son saturé du collégien en face de vous dans le bus qui vous emmène au bureau. Avec ses millions d’albums vendus et une Victoire de la musique en poche, Maître Gims cartonne plus que jamais. 

Le rappeur, originaire de Kinshasa (République démocratique du Congo) et idolâtré par les préadolescents, donne un concert à guichets fermés à l’AccorHotels Arena de Paris, vendredi 18 mars. Ses prochaines dates à Lille ou à Dunkerque sont elles aussi complètes. Vous vous apprêtez à accompagner votre enfant à l'un de ces spectacles, mais la vérité, c’est que vous ne connaissez rien de Maître Gims ? Ou vous souhaitez simplement ne pas être trop largué lorsqu'on vous parle de ce "phénomène" ? Francetv info vous explique tout.

Un ancien rappeur de Sexion d'Assaut qui avait créé la polémique

Reprenons à la base. C'est avec le collectif Sexion d'Assaut que Maître Gims, Gandhi Djuna de son vrai nom, s'est lancé dans la musique. A ses débuts, le groupe faisait dans le rap de rue revendicatif. C'est ensuite que sont venus les couplets plus dansants, notamment avec leurs tubes Wati by night ou Balader. Vous vous rappelez ?

Vous avez de toute façon entendu parler de ce groupe pour le lot de polémiques qu'il a suscité. Outre la référence non consciente de leur nom aux sections d'assaut nazies, comme ils le soulignaient dans Paris Match, ce sont surtout les propos homophobes tenus par le groupe qui avaient provoqué une levée de boucliers : "Pendant un temps, on a beaucoup attaqué les homosexuels parce qu'on est homophobes à 100% et qu'on l'assume", affirmaient-ils en 2010 au magazine International rap.

Mais n'ayez crainte, les paroles du chanteur que vos enfants écoutent aujourd'hui en boucle n'ont plus rien à voir avec cela. Le groupe a d'ailleurs, par la suite, reconnu une erreur de jeunesse. Aujourd'hui, plusieurs de ses membres évoluent dans des carrières solo, comme Black M, sans doute une autre idole de votre enfant.

Un auteur de tubes de variété gentillette

Aujourd'hui, Maître Gims n'a plus grand-chose de la hargne du rappeur qui l'habitait au début. En solo, les productions de Gandhi Djuna s'orientent plutôt vers de la variété aux sonorités de "dance" africaine. En témoigne ses tubes Bella et Sapés comme jamais, dont les clips cumulent à eux deux près de 350 millions de vues sur YouTube, avec leurs paroles gentillettes, lissées à l'auto-tune.

"Moi j'écoute du rap un peu plus corsé, un peu plus dur, expliquait la mère d'un jeune fan à Culturebox, lors d'un concert. Il n'y a rien de choquant dans les paroles." De son côté, Joey Starr se permet même une boutade sur Instagram : "Quelle est l'unité de mesure de la musique de merde ? Le mètre Gims !"

   

#CONSEILDUJOUR#HUMOURDEMERDE!!!!!#iampunkfunk @nam_or

Une photo publiée par Joeystarr (@joeystarr_dah_punkfunkhero) le

"Je suis un rappeur, je suis un chanteur. J'en ai rien à faire de ce que les gens racontent", répond le rappeur à Culturebox à propos des critiques. "Les rappeurs sont trop fermés, c’est des conservateurs et c’est des gens qui n’aiment pas le changement, explique-t-il encore lors d'une interview à "7 à 8", retranscrite par le site Trace.tv. Le rap évolue, le rap n’est plus ce qu’il était il y a 20 ans." Et vos enfants n'écoutent pas non plus les morceaux sur lesquels vous dansiez peut-être dans vos jeunes années.

Un "sapeur" dont la marque de vêtements est prisée par vos enfants

Autre élément qui vous a sans doute sauté aux yeux : le look bien à lui de Maître Gims. Ses grosses lunettes de soleil, qu'il ne retire sous aucun prétexte, font office de marque de fabrique. Et quand il n'arbore pas une casquette ou des baskets bling-bling, c'est avec une veste en crocodile bleue qu'il parade aux Victoires de la musique. La chanson Sapés comme jamais fait d'ailleurs référence à la mode des "sapeurs" congolais, qui affectionnent les accessoires de marque de luxe et les costumes colorés.

Comme d'autres rappeurs, Maître Gims est devenu un entrepreneur. Il a lancé sa propre marque de vêtements, nommée Vortex VX. Et si votre enfant compte parmi ses nombreux fans, nul doute qu'il vous a harcelé pour avoir la dernière casquette, le dernier tee-shirt ou la dernière paire de chaussures de la marque. Les multiples activités de Maître Gims – il a aussi créé le label Monstre Marin Corporation – lui ont permis d'être le deuxième chanteur le mieux payé en 2013, derrière Mylène Farmer et devant Johnny Hallyday, avec 3,1 millions d'euros engrangés.