Bébert, le chanteur des Forbans, lors d'un concert à la Cigale, à Paris, le 9 avril 2011.
Bébert, le chanteur des Forbans, lors d'un concert à la Cigale, à Paris, le 9 avril 2011. (EDMOND SADAKA / SIPA)

MUSIQUES - Le Front national offre un concert des Forbans à ses militants ! Le groupe de rockabilly français, populaire dans les années 80, va se produire lors de la soirée de gala organisée samedi 8 décembre à la Mutualité, à Paris, à l'issue du conseil national (à huis clos) du parti frontiste. Mauvaise nouvelle pour les fans : "C'est un gala privé", nous dit-on au FN. Le chanteur des Forbans, Albert Kassabi, alias Bébert, a tout de même accepté de répondre aux questions de francetv info.

Francetv info : Comment l'organisation de ce concert a-t-elle été décidée ?

Bébert : C'est un concert tout à fait ordinaire, comme on en fait régulièrement. On envoie des brochures et des dossiers un peu partout, dans les mairies, les centres culturels, les partis politiques, les comités d'entreprise... Nous avons reçu une réponse favorable du Front national. C'est aussi simple que cela.

De nombreux artistes refuseraient de jouer pour le Front national...

Il ne faut diaboliser personne. J'ai toujours adoré la controverse. Au moment où la mode était au disco, moi je faisais du rock'n'roll ! Je pense que l'artiste ne doit pas faire de politique. Tous les artistes qui en font sont des crétins. La politique, c'est comme la religion : il vaut mieux garder ça pour soi. D'ailleurs, vous savez, j'ai 50 ans et je n'ai jamais voté.

Avez-vous déjà joué pour d'autres partis politiques ?

Oui, bien sûr. On a beaucoup joué pour le Parti communiste, par exemple. En revanche, ça fait dix ans qu'on envoie un dossier à la fête de l'Huma, mais ils n'ont jamais daigné nous répondre. Dans tous les cas, on n'est pas là pour porter l'étendard de qui que ce soit. Nous, on se bat simplement pour essayer de vivre, et même de survivre, et pour payer nos impôts démesurés...