Les rappeurs Snoop Dog (à g.) et le défunt Tupac Shakur ont partagé la scène du festival Coachella, dimanche 15 avril, en Californie. 
Les rappeurs Snoop Dog (à g.) et le défunt Tupac Shakur ont partagé la scène du festival Coachella, dimanche 15 avril, en Californie.  (CHRISTOPHER POLK / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

C'est le rêve de tous les organisateurs de concert : accueillir un monument du hip hop, talentueux et sage, qui ne dévaste pas les backstages, ne fait pas de caprices et ne demande pas des centaines de milliers de dollars pour se produire. La solution : convoquer l'hologramme d'un rappeur mort. 

Après le buzz suscité dimanche par l'apparition de Tupac Shakur, légende du rap américain décédée en 1996, sur la scène du festival Coachella aux côtés de Snoop Dog et de Dr Dre, les deux stars envisageraient d'emmener leur copain virtuellement ressuscité en tournée, a rapporté mardi 17 avril le Wall Street Journal (lien en anglais.) 

Une tournée des stades

Selon des proches de l'entourage de Snoop Dog et de Dr Dre, ces derniers ont évoqué la possibilité de monter une tournée des stades avec en vedette le fantôme de Tupac, raconte le Wall Street Journal (lien en anglais). Eminem, 50 Cent et Wiz Khalifa feraient partie de l'aventure, écrit le quotidien. Cependant, une version allégée de la tournée, menée par Snoop, Dre et le Tupac de synthèse pourraient aussi se produire dans de plus petites salles. 

En tout cas, "Dre imagine quelque chose de grandiose", a d'ores et déjà prévenu une porte-parole du célèbre producteur. 

Une prouesse technique 

Cette étonnante représentation animée de Tupac a été créée par Digital Domain Media Group Inc., une firme américaine déjà récompensée par un Oscar en 2008 pour ses effets spéciaux dans le film L'Etrange histoire de Benjamin Button. Dr Dre est entré en contact avec eux il y a un an, raconte le Wall Street Journal, afin de réaliser cette nouvelle prouesse technique qui a demandé quatre mois de travail. Ils précisent notamment que, contrairement à ce que l'on pense, il ne s'agit pas d'un hologramme (forcément en 3 D), mais d'une image en deux dimensions.

"Créer un être humain complètement synthétique est ce qu'il existe de plus compliqué à faire", a expliqué le directeur de la création de l'entreprise, Ed Ulbrich, interrogé par le quotidien. Il a par ailleurs indiqué que les images de dimanche "ne provenaient pas d'archives", mais étaient tout simplement "une illusion."

Pour projeter l'image de Tupac aux yeux des spectateurs du Coachella, l'entreprise AV Concepts a pour sa part utilisé une méthode découverte au XIXe siècle. Cette dernière utilise une surface de verre qui, selon sa position, peut être réfléchissante ou non, en fonction de l'endroit où l'on se trouve. Les spectateurs du Coachella étaient, eux, plutôt ravis d'être présents pour cette inattendue résurrection.