Johnny Hallyday le 14 mai 2010 avec sa femme Laeticia dans une rue de Los Angeles.
Johnny Hallyday le 14 mai 2010 avec sa femme Laeticia dans une rue de Los Angeles. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Johnny Hallyday se sent renforcé "physiquement et mentalement". Au moment de commencer, mardi 24 avril par un concert à Los Angeles, une tournée qui s'achèvera le 22 décembre à Marseille, le chanteur se confie au Journal du Dimanche. "C'est dans cette ville [Los Angeles] que j'ai failli mourir. Et c'est ici que les docteurs m'ont sauvé la vie. C'est symbolique pour moi de commencer là où j'ai failli y rester", explique-t-il au JDD tout en assurant que cette tournée "ne sera ni un adieu, ni un au revoir, mais un redémarrage".

Après avoir été soigné pour une hernie, Johnny Hallyday avait dû être placé en coma artificiel en 2009 suscitant de vives inquiétudes. "Je me dis que j'ai de la chance d'être là, de voir le soleil ou la pluie et les gens que j'aime. Des choses simples [silence]. Ca m'a beaucoup marqué cette histoire qui m'est arrivée il y a deux ans. D'être passé si près de la mort... Je ne vois plus la vie de la même façon." Il affirme avoir dû travailler pendant 6 mois pour retrouver sa voix. "Les intubations m’avaient abîmé les cordes vocales. J'ai dû réapprendre à parler, et à chanter".

"Je jouais de la guitare déguisé en Davy Crockett"

Le chanteur dit avoir désormais une bonne hygiène de vie, faire du sport, "ça défoule, et ça m'enlève l'envie d'aller faire la fête le soir. De toute façon, je ne vais plus dans les clubs. La musique est à chier, on ne peut pas fumer, et comme je suis marié, je ne drague plus. En plus, j’ai arrêté de boire depuis 'mon accident de parcours', en 2009". Du coup, "quand je me lève le matin, je me sens beaucoup plus en forme que si j'avais picolé la veille".

Johnny se laisse encore aller à des confidences et se remémore son enfance : "Je faisais du théâtre, je jouais de la guitare déguisé en Davy Crockett, j’ai même fait de la danse classique de 6 à 14 ans à l’Opéra à raison de sept heures par jour". Il se voit comme deux personnes à la fois en tant que Gémeaux : "Jean-Philippe le pudique dans la vie et Johnny l’impudique sur scène. Alors des fois ils sont en bagarre tous les deux. Y en a un qui veut rester tranquille, et puis l’autre qui veut bouger".