"Jamaica Jamaica !" : une exposition rend hommage à la légende Bob Marley

Considéré comme un véritable dieu, Bob Marley est à l'honneur dès mardi 4 avril à la Philharmonie de Paris pour une exposition intitulée "Jamaica Jamaica !". Cet artiste hors norme a fait rayonner son île et le reggae au niveau planétaire.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ces guitares ont fait résonner le reggae dans le monde entier pendant vingt ans. Ce sont celles des Wailers, les musiciens de Bob Marley. Marley l'icône de la musique, le messager de l'émancipation des opprimés. Dans l'exposition "Jamaica Jamaica !", à la Philharmonie de Paris, par ici on devine le tempo de son batteur, par là on imagine son travail en studio. Et cette chanson écrite de sa main invite à écouter sa poésie universelle. "La Jamaïque est intimement liée au destin de Bob Marley puisqu'il va devenir la première superstar venue du tiers-monde", explique Sébastien Carayol, conservateur de l'exposition "Jamaica Jamaica !".

"One Love", son premier tube à 20 ans

Avant d'être chantée dans le monde, la musique de Bob Marley est d'abord jamaïcaine, typique de cette petite île des Caraïbes. D'ailleurs, la première chanson du gamin des collines de Nine Miles n'est pas encore très reggae. De mère noire et de père blanc, Bob le petit métis connaît le ghetto déshérité et les brigands de la capitale Kingston. Musicien plutôt que vaurien, Marley fait son choix et dès l'âge de 20 ans, il enregistre son premier tube "One Love". Une musique et une philosophie chrétienne dont la recette est assez complexe : la philosophie rasta mise en musique par Bob Marley.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chanteur reggae Bob Marley, le 1er janvier 1976.
Le chanteur reggae Bob Marley, le 1er janvier 1976. ( AFP )