Hellfest : le conseil régional "attendait un prétexte pour retirer sa subvention"

Entre le conseil régional des Pays de la Loire et le Hellfest, le bras de fer est engagé. Sur France Info, le directeur du festival de métal affirme que la Région a décidé de retirer sa subvention après le salut nazi du leader de Down, programmé en juin prochain à Clisson (Loire-Atlantique). Ce que dément le conseil régional.

(Le directeur du Hellfest, Ben Barbaud © maxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"La nouvelle équipe régionale attendait un prétexte pour retirer sa subvention ", a déclaré mardi midi sur France Info le directeur du Hellfest, Ben Barbaud. En cause : le salut nazi effectué récemment par Phil Anselmo, le chanteur de Down, groupe qui doit se produire en juin prochain au Hellfest et que la direction du festival a refusé de déprogrammer, malgré les appels du président Les Républicains de la Région, Bruno Retailleau.  Le conseil régional des Pays de la Loire finance à hauteur de 20.000 euros (sur un budget total de 16 millions) ce festival de musique métal qui se tient chaque année à Clisson (Loire-Atlantique).

"La nouvelle équipe régionale a trouvé un prétexte afin de justifier son désengagement vis-à-vis de notre manifestation", a dénoncé Ben Barbaud, le directeur du festival
--'--
--'--

"Aucune décision n'a été prise", affirme la Région 

"Bien sûr, nous condamnons l'attitude du chanteur qui n'en est pas à sa première frasque alcoolisée. Toute la communauté métal s'est offusquée du geste de Phil Anselmo", a expliqué Ben Barbaud sur France Info. "Mais je connais le personnage, qui est déjà venu à sept reprises au Hellfest, et je suis persuadé qu'il n'est ni raciste, ni antisémite. Ce que je constate aujourd'hui, c'est que cette nouvelle équipe régionale a trouvé un prétexte afin de justifier son désengagement vis-à-vis de notre manifestation ", a dénoncé le directeur du festival.

Le cabinet de Bruno Retailleau a toutefois précisé qu'aucune décision n'avait été prise : "Pour retirer des subventions, il faut qu'un dossier ait été déposé au préalable par le festival, ce qui n'est pas le cas."

Selon Ben Barbaud, "avant même d'être élu ", le nouveau président Les Républicains du conseil régional, Bruno Retailleau, avait "affirmé à la télévision qu'il n'aimait pas ce festival". Ce qu'a formellement démenti le cabinet du président de la Région : "Bruno Retailleau n'a jamais dit cela".  

Le groupe Down doit également se produire le 10 juin prochain à Paris dans le cadre de la première édition du Download Festival.