Info culture, France info

"Encore Un Soir" : Céline Dion, tout pour René

Le vendredi, c'est jour de sortie dans l'industrie musicale et aujourd'hui, difficile de passer à côté de LA grosse sortie de cette rentrée. Après une année chargée émotionnellement, Céline Dion sort enfin son nouvel album en français, "Encore Un Soir". Un disque dans lequel, évidemment, elle évoque la mort de son mari René Angélil et fait passer des messages à destination de ses fans qui n'attendaient que cela.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Yann BertrandRadio France

Mis à jour le
publié le

Céline Dion en concert le 24 juin 2016 à l\'AccorHotel Arena à Paris
Céline Dion en concert le 24 juin 2016 à l'AccorHotel Arena à Paris (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

La relation entre Céline Dion et ses fans ne s'explique pas, elle se prouve juste un peu plus à chaque fois. Après neuf soirées à guichets fermés à l'Accor Hotel Arena (Paris) en juin dernier, la star québécoise sort un nouvel album comme pour dire : "Merci !" Mais le grand sujet de ce successeur à Sans Attendre, dernier album francophone paru il y a quatre ans, c'est bien sûr le deuil, sept mois après la disparition du mari et mentor de Céline Dion, René Angélil. Très anglo-saxonne dans sa manière de tout et trop dire, la chanteuse s'adresse la plupart du temps à lui.

Une armada d'auteurs derrière les textes 

Une armada d'auteurs s'est invitée sur cet album : Jean-Jacques Goldman pour le tube, Encore Un Soir, de retour douze ans après sa dernière collaboration avec l'artiste, mais aussi Francis Cabrel, Serge Lama, Florent Mothe ou Vianney. Deux titres à l'accent pop, aussi, offerts par Grand Corps Malade. Le reste du temps, c'est du classique, guitare-piano-voix aux inflexions majuscules et spectaculaires. Ne pas désorienter ses fans, sauf sur les titres écrits par la chanteuse Zaho, étonnants de décalage avec l'univers Dion.

On l'aura compris, Encore Un Soir n'est pas un monument de légèreté émotionnelle ou artistique, même si la tristesse reste en retrait. Finalement, la plus grande sincérité affleure sur une reprise, le titre Ordinaire de Robert Charlebois, écrit il y a pas moins de 45 ans.

Céline Dion en concert le 24 juin 2016 à l\'AccorHotel Arena à Paris
Céline Dion en concert le 24 juin 2016 à l'AccorHotel Arena à Paris (PHILIPPE LOPEZ / AFP)