Deux siècles plus tard, un morceau de Mozart et Salieri retrouvé à Prague

Le livret mis en musique par le compositeur autrichien et le musicien italien sera présenté et joué, mardi, lors d'une conférence de presse.

Une gravure intitulée "La Fête à l'Orangerie de Schönbrunn" est présentée à Vienne (Autriche), le 15 mars 2006. Elle a été réalisée par Johann Hieronymus Loeschenkohl et montre le premier de deux opéras écrits par Mozart et Salieri à la cour impériale d'Autriche, en 1786.
Une gravure intitulée "La Fête à l'Orangerie de Schönbrunn" est présentée à Vienne (Autriche), le 15 mars 2006. Elle a été réalisée par Johann Hieronymus Loeschenkohl et montre le premier de deux opéras écrits par Mozart et Salieri à la cour impériale d'Autriche, en 1786. (JOE KLAMAR / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une nouvelle mélodie ravira bientôt les oreilles des mélomanes. Longtemps cru perdu, un morceau écrit en commun par le compositeur autrichien Wolfgang Amadeus Mozart et le musicien italien Antonio Salieri a été découvert à Prague (République tchèque), a annoncé, vendredi 12 février, le Musée autrichien de la musique.

Ce livret de Lorenzo Da Ponte, mis en musique par les deux hommes, "a été découvert dans les réserves du Musée de la musique", selon l'institution. "C'est un imprimé vraiment précieux", qui sera "présenté officiellement" au cours d'une conférence de presse, mardi, et "exécuté à cette occasion".

Non, Salieri n'a pas orchestré la mort de Mozart

L'un des plus grands génies musicaux de tous les temps, Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), a séjourné à plusieurs reprises à Prague. Le 29 octobre 1787, la ville a chaleureusement applaudi la première mondiale de son célèbre opéra Don Juan, dont le livret a été écrit par Lorenzo Da Ponte (1749-1838), poète et librettiste italien.

Une rumeur, rejetée par les spécialistes, selon laquelle Salieri (1750-1825) aurait orchestré la mort de Mozart dont il jalousait le génie, est due à la nouvelle Mozart et Salieri, du poète et romancier russe Alexandre Pouchkine (1799-1837). Elle a été reprise d'abord par le dramaturge anglais Peter Shaffer pour sa pièce "Amadeus", puis par le réalisateur américain d'origine tchèque, Milos Forman, pour son célèbre film portant le même titre.

L'année 2016 est celle du 260e anniversaire de la naissance de Mozart et du 225e anniversaire de sa mort.