Info culture, France info

Au festival du Cabaret Vert, les Ardennes en plein boom

C'est l'un des derniers festivals de l'été, et il commence aujourd'hui, avec une programmation qui s'étoffe d'année en année. Depuis 2005, la ville de Charleville-Mézières s'anime au rythme du Cabaret Vert, un événement qui mise sur la proximité, l'écologie, la pluralité des disciplines présentées. Et une affiche qui unit grand public et programmation plus pointue.

avatar
franceinfoYann BertrandRadio France

Mis à jour le
publié le

Nicolas Sarkis, chanteur d\'Indochine
Nicolas Sarkis, chanteur d'Indochine (VANESSA MEYER WIRCKEL / MAXPPP)

Au Cabaret Vert, la musique est prise au sens large... En pratique, cela donne cette année des artistes capables de ramener des milliers de personnes à Charleville-Mézières, comme Indochine, Louise Attaque ou Nekfeu mais aussi de raviver des souvenirs chez les passionnés en convoquant le rock de L7, Arno ou Grandaddy, comme le rap millimétré de Nas.

Au-delà de la musique, le Cabaret Vert ce sont aussi des choix : aucune marque industrielle sur le site, des produits locaux, un développement raisonnable, autour de 90.000 festivaliers sur quatre jours, et durable avec une politique de tri et de valorisation des déchets.

Pour se développer, le Cabaret Vert mise avant tout sur l'éclectisme. Du rock, du rap, de l'électro bien sûr, diversification à l'oeuvre dans de nombreux festivals historiques, mais aussi du théâtre de rue, des marionnettes et de la bande dessinée pour faire d'un festival à part un festival qui dure.

 

Nicolas Sarkis, chanteur d\'Indochine
Nicolas Sarkis, chanteur d'Indochine (VANESSA MEYER WIRCKEL / MAXPPP)