Deux semaines après la playlist rock et soul de la campagne de Barack Obama, Nicolas Sarkozy rend publiques les sélections de ses "classiques" sur Deezer, site de partage de musique. Après Twitter et Facebook, le président-candidat continue de parier sur le partage et l'échange avec les internautes, cette fois avec ses goûts musicaux. Contrairement à Barack Obama qui a rassemblé 29 titres, Nicolas Sarkozy propose neuf titres, une sélection assez homogène.

"Quelques morceaux qui m'accompagnent souvent là où je vais", est-il écrit au-dessus de la playlist de campagne. Nicolas Sarkozy communique sans prendre de risque. Dans les morceaux préférés du président-candidat, pas de nouvelle scène française ni de variétés internationales en vogue, mais des têtes d'affiches qui n'ont plus à faire leurs preuves. Hormis une chanson d'Elvis Presley, tous les titres sont en français. Autre observation : l'hymne de la campagne de Nicolas Sarkozy ne figure pas dans cette liste. 

Proches et grands classiques

De ces neuf titres sélectionnés par le président (ou son équipe), deux catégories se démarquent : les proches de Nicolas Sarkozy et les incontournables de la chanson. Dans les "classiques" du candidat UMP, des amis, des proches, des soutiens : Johnny Hallyday, Enrico Macias, Didier Barbelivien et Carla Bruni-Sarkozy, sa femme, pour son titre L'amoureuse...

Autre choix de Nicolas Sarkozy, les valeurs sûres de la variété : Georges Brassens et sa Chanson pour l'Auvergnat, Julien Clerc, Charles Aznavour et le Love me tender d'Elvis Presley. Seul titre inclassable : C'est dit de Calogero. Le message du chanteur : "On n’est riche que de ses amis, c’est dit".