30e anniversaire de la mort de Daniel Balavoine, un artiste engagé

C'est un chanteur qui a laissé une trace et cela, encore 30 ans après sa mort. Daniel Balavoine était un artiste à part qui a légué des mélodies mais aussi des messages.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Daniel Balavoine est décédé il y a 30 ans, le 14 janvier 1986, à l'âge de 33 ans. Sa vie s'est interrompue, au coeur du Sahel africain qu'il avait appris à aimer. Sa carrière fut courte, celle d'une étoile filante, dont la lumière nous parvient encore aujourd'hui, grâce à des tubes indémodables comme "L'Aziza", symbole de l'antiracisme, ou encore "Mon fils, ma bataille".

La consécration en 1978

Les chansons engagées d'un indigné avant l'heure qui au départ voulait faire de la politique. Mais le jeune Daniel a une autre passion : la musique et, d'un groupe à l'autre, il se retrouve à Paris. D'abord vendeur de disques, puis choriste, notamment pour Catherine Ferry qu'il accompagna lors du concours de l'Eurovision en 1976. Le premier disque ne se vendra pas, le deuxième non plus et ce, malgré leur qualité. Le troisième album, "Le chanteur", lui offre la consécration. C'est le jackpot ! Plus d'un million de disques sont vendus. C'est l'année 1978, la star Balavoine est lancée. Les tournées s'enchaînent, on se l'arrache.

(FRANCE 2)