Terrorisme : "Les forces de l'ordre sont fatiguées, mais déterminées"

Denis Safran, médecin-chef à la brigade de recherche et d'intervention et auteur du livre Médecin de combat, est l'invité du Grand Soir 3 ce lundi 9 janvier.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Denis Safran, médecin-chef à la brigade de recherche et d'intervention (BRI), était présent il y a deux ans lors de l'attaque de l'Hyper Cacher et du Bataclan. Ce témoin raconte ce qu'il a vécu dans son livre Médecin de combat. "La mission des médecins de la BRI, c'est de faire du soutien médical, explique-t-il dans le Grand Soir 3. À chaque fois que la BRI est en action, au sein de la colonne d'assaut, il y a un médecin pour prendre en charge sans délai et en priorité un policier blessé puis des victimes civiles".

"Apprendre les gestes qui sauvent"

"Tout le monde redoute un nouvel attentat. Il faut que nous nous y préparions avec beaucoup de détermination et de lucidité", affirme le conseiller auprès du ministre de l'Intérieur et du préfet de police de Paris. "On ne peut pas tout demander à l'État. Il faut l'aider et chacun doit s'aider. La première façon est d'apprendre les premiers gestes de sauvetage, la façon d'arrêter une hémorragie qui peut sauver des gens".
À propos de l'état d'esprit des forces de l'ordre, Denis Safran déclare qu'elles "sont fatiguées, sous tension, mais déterminées et mobilisées. On peut leur faire confiance".

Le JT
Les autres sujets du JT
La couverture du livre de Denis Safran, médecin de la BRI
La couverture du livre de Denis Safran, médecin de la BRI (FRANCE 3)