Paris : verbalisée pour avoir voulu faire don d'un livre

Une habitante du 18e arrondissement souhaitait laisser un livre dans la rue pour qu'un inconnu puisse le récupérer. La police lui a dressé une amende de 68 euros pour "dépôt d'ordures", rapporte France Bleu, jeudi 16 février.

La brigade anti-incivilités de Paris, dans le 20e arrondissement de la capitale, le 19 octobre 2016.
La brigade anti-incivilités de Paris, dans le 20e arrondissement de la capitale, le 19 octobre 2016. (MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La scène se passe le 31 janvier. Gwenaëlle se promène boulevard Barbès, dans le 18e arrondissement de Paris, avec un livre de photographies sous le bras, dont elle souhaite se séparer. Elle toque à la porte d'une librairie, qui lui explique qu'elle ne dispose malheureusement pas de boîte à livres pour y déposer son ouvrage. Elle décide donc de le poser "juste devant la boutique", "au pied de la vitrine", raconte France Bleu

L'histoire aurait pu se terminer là si des policiers municipaux, qui passaient dans la rue, n'avaient pas décidé de lui dresser un procès-verbal pour "dépôt d'ordures sur la voie publique". Montant de l'amende : 68 euros. Soit "le même tarif que pour une déjection canine ou un mégot de cigarette sur le trottoir", précise France Bleu.

Etonnée qu'on puisse "confondre culture et ordure"

Enseignante dans la vie, Gwenaëlle envisage de "contester l'infraction", mais elle ne souhaite pas "en faire un cas d'école". Elle affirme à France Bleu "ne pas être choquée par le zèle des policiers", car "il y a plus grave en ce moment". En revanche, elle est étonnée qu'on puisse "confondre culture et ordure". Contacté par France Bleu, un élu du quartier précise que "plusieurs dispositifs de dépôt et d'échange de livres existent dans l'arrondissement, gérés par diverses associations".