La romancière Edmonde Charles-Roux, prix Goncourt en 1966, est morte à l'âge de 95 ans

L'écrivaine, qui a présidé l'Académie Goncourt de 2002 à 2014, est morte mercredi à Marseille.

L'écrivaine Edmonde Charles-Roux, alors présidente de l'Académie Goncourt, en septembre 2003.
L'écrivaine Edmonde Charles-Roux, alors présidente de l'Académie Goncourt, en septembre 2003. (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La romancière Edmonde Charles-Roux est morte à l'âge de 95 ans, mercredi 20 janvier à Marseille, a annoncé sur Twitter la secrétaire de l'Académie Goncourt, Marie Dabadie. Elle avait remporté le prestigieux prix en 1966 pour son livre Oublier Palerme.

Sa mort a été confirmée à francetv info par Bernard Pivot, qui l'a remplacée à la présidence de l'Académie Goncourt en 2014. "C'était une femme d'un très beau caractère, avec un courage intellectuel, mais aussi physique, inouï", témoigne le journaliste littéraire. Que sait-on de cette femme, présidente de l'Académie Goncourt de 2002 à 2014 ?

Résistante pendant la seconde guerre mondiale

Après une enfance vécue à Prague (République tchèque) puis à Rome (Italie), où son père, le diplomate François Charles-Roux, avait été nommé, Edmonde Charles-Roux est infirmière lorsque la seconde guerre mondiale éclate.

Blessée à Verdun en portant secours à un légionnaire en 1940, elle entre dans la Résistance. Elle cache des réfugiés dans le jardin familial, avant de suivre le maréchal de Lattre de Tassigny pendant toute la campagne de France, en 1944-1945 rapporte Le PointLe général de Lattre de Tassigny l'affecte à son état-major lors du débarquement des troupes françaises en Provence.

Rédactrice en chef anticonformiste

Après la guerre, elle se dirige vers le journalisme. D'abord à Elle, mais surtout à Vogue, dont elle devient rédactrice en chef. En 1966, Edmonde Charles-Roux quitte le magazine avec fracas, après avoir tenté d'imposer, sans succès, une femme de couleur sur la une. La même année, elle accède à la consécration en remportant le prix Goncourt avec Oublier Palerme.

"Elle n'a jamais cédé à sa liberté", commente Bernard Pivot à francetv info. Anticonformiste, un documentaire de Dominique Gros et Laure Adler, diffusé sur France 5 fin 2012, "un électron libre dans son œuvre littéraire" et "un phare pour la cause des femmes". "Je terrorisais les gens par le fait que je vivais seule. Ça ne se faisait absolument pas", dit-elle dans ce document.

Femme de Gaston Defferre 

Mais Edmonde Charles-Roux n'a pas vécu seule toute sa vie. Grâce au Goncourt, elle rencontre, à 46 ans, le maire de Marseille Gaston Defferre, chargé de lui remettre la médaille de la ville. "Le coup de foudre est si fort qu'il bouleverse leurs vies désormais liées et Edmonde devient madame Defferre en 1973", précise Le Monde dans sa nécrologie publiée jeudi. C'est sa troisième épouse. En revanche, elle n'a jamais eu d'enfant. "J'étais certaine qu'ils seraient une entrave à ma liberté", expliquait-elle.

Après la mort en 1986 de Gaston Defferre, qui fut aussi deux fois ministre pendant la présidence de François Mitterrand,  "elle incarnait une fidélité" aux idées socialistes, selon le député socialiste des Bouches-du-Rhône Patrick Mennucci. "En épousant l'homme elle a épousé ses idées", estime Bernard Pivot. 

Elue membre de l'Académie Goncourt le 13 septembre 1983, elle en devient la présidente en 2002. Un poste qu'elle quitte en 2014 avant de démissionner de l'Académie en novembre 2015. Entre temps, elle désigne Bernard Pivot comme successeur à la présidence de l'académie Goncourt le 7 janvier 2014. "Je ne pouvais pas le lui refuser. J'ai accueilli la nouvelle avec beaucoup d'honneur et de fierté, raconte-t-il. C'était toujours un plaisir de bavarder avec une femme avec autant de charme et d'intelligence."