Michel Houellebecq se dit "pourchassé" par une journaliste du "Monde"

Dans un entretien au "Figaro Magazine", l'écrivain met en doute la qualité du travail de la journaliste Ariane Chemin, qui a enquêté à son propos.

Michel Houellebecq photographié lors de la présentation de son livre \"Soumission\" à Barcelone (Espagne), le 28 avril 2015.
Michel Houellebecq photographié lors de la présentation de son livre "Soumission" à Barcelone (Espagne), le 28 avril 2015. (EFE / SIPA)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Michel Houellebecq est-il "pourchassé" par Le Monde ? C'est en tout cas que l'écrivain prétend dans un entretien accordé au Figaro Magazine, paru le 7 août. L'écrivain s'en prend violemment à une journaliste du quotidien, Ariane Chemin, qui souhaitait réaliser un portrait de lui. "Ce qu'elle fait d'habitude, c'est un mélange de faits divers, d'affabulations crédibles et d'insinuations malveillantes", dénonce-t-il.

Sollicité début juin par la reporter, l'auteur de Soumission et de La Carte et le territoire a d'abord sèchement refusé de lui répondre. Puis, dans un courriel adressé le 26 juin à Ariane Chemin et à une trentaine d'autres personnes liées au milieu de l'édition, l'écrivain a mis en doute la qualité de son travail et souhaité que son entourage ne réponde pas à ses questions. Il prévient aussi qu'il recommanderait à ses proches de lancer des poursuites contre le journal si des pans de sa vie privée devaient figurer dans les articles à paraître.

"Le Monde" contre-attaque

En réaction, le directeur du Monde Jérôme Fenoglio a dénoncé, vendredi 14 août, les "manœuvres d'intimidation" et les "injures" de Michel Houellebecq. Même sans son aval, l'enquête sur l'écrivain sera publiée à partir de lundi dans le quotidien et Ariane Chemin affirme avoir interrogé plus d'une centaine de personnes pour la réaliser. Jérôme Fenoglio assure que la série "démontrera une nouvelle fois la rigueur de son travail".