Un méchant de la saga "Harry Potter" donne son nom à un insecte

Un entomologiste, fan de la saga imaginée par J.K. Rowling, a baptisé une guêpe parasitoïde néo-zélandaise "lusius malfoyi", en hommage au personnage Lucius Malfoy.

L\'acteur Jason Isaacs incarnant Lucius Malfoy (l\'homme aux longs cheveux blancs, à gauche de la photo) dans le film \"Harry Potter et les reliques de la mort : deuxième partie\" en 2011.
L'acteur Jason Isaacs incarnant Lucius Malfoy (l'homme aux longs cheveux blancs, à gauche de la photo) dans le film "Harry Potter et les reliques de la mort : deuxième partie" en 2011. (RONALD GRANT / MARY EVANS / SIPA)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Harry Potter est aussi une source d'inspiration pour les entomologistes. Un spécialiste des insectes, fan de l'œuvre de J.K. Rowling, a baptisé une guêpe parasitoïde originaire de Nouvelle-Zélande "lusius malfoyi", du nom du sorcier Lucius Malfoy, le père de Draco Malfoy et disciple de Voldemort, le grand méchant de la saga, révèle le Guardian (en anglais), mardi 10 octobre.

Ce scientifique de l'université d'Auckland (Nouvelle-Zélande), Tom Saunders, explique au quotidien britannique qu'il voit un parallèle entre la destinée des guêpes et celle de ce personnage de fiction.

"Seule une infime partie d'entre elles sont nocives"

 "Les guêpes sont méchantes, elles piquent les gens et elles sont horribles", expose-t-il. "Mais si vous regardez la diversité des guêpes à travers le monde, vous ne trouverez qu'une infime fraction, moins de 1% qui sont des ravageurs et un problème. Et la grande majorité d'entre elles jouent un rôle plutôt essentiel dans les écosystèmes dans lesquels elles vivent."

A l'instar de ces insectes, argue le chercheur, "Lucius Malfoy se rachète, il expie ses péchés""Et je veux racheter la réputation des guêpes, car à l'heure actuelle les gens ont une image négative d'elles, et ils ont de mauvais souvenirs de piqûres pendant leur enfance. Je veux que les gens comprennent que seule une infime partie d'entre elles sont nocives pour les gens et leur grande majorité sont neutres."