Académie française : l'adolescent qui voulait être "immortel"

Qui va succéder à l'argentin Hector Bianciotti au fauteuil numéro 2 de l'Académie française? Réponse dans l'après-midi de ce jeudi, si toutefois les sages se mettent d'accord. Et parmi les six candidats, il y en a un qui ne manque pas de culot. Il s'appelle Arthur Pauly et n'a que 15 ans.

(Autre)
avatar
Thierry FiorileRadio France

Mis à jour le
publié le

Parmi les six candidats qui vont postuler ce jeudi après-midi au statut envié "d'immortel", les deux favoris sont Dany Laferriére et Catherine Clément. Et il y a un outsider : Arthur Pauly, quinze ans, élève de seconde à Clamart dans les Hauts-de-Seine. Ce passionné de littérature s'est renseigné,
il n'y a pas d'âge minimum pour postuler. Il a donc envoyé une fort belle lettre. Et a obtenu un rendez-vous.

  • "On a parlé de Chateaubriand, de Laclos, c'était merveilleux"

C'est l'académicien Jean-Marie Rouart qui l'a reçu. Il est tombé sous le charme : "Je me suis trouvé en face d'un garçon absolument exceptionnel qui est un fou de littérature. E c'est à la fois rafraichissant et rassurant. Cela prouve qu'on peut avoir quinze ans et être réellement très amoureux de littérature. On a parlé de Chateaubriand, de Laclos, c'était merveilleux". 

Et Jean-Marie Rouart estime "qu'une voix, ça, à mon avis, il l'aura. Deux, ce sera plus difficile, trois...Enfin on ne sait jamais..."

Car il existe un
précédent. En 1652, âgé de 16 ans et demi, Armand du Cambout, petit-neveu de
Richelieu, est élu à l'Académie, il y restera 50 ans.