Jean-François Copé défend les pains au chocolat pendant le ramadan

En expliquant que des enfants ne pouvaient pas manger de pain au chocolat pendant le Ramadan, Jean-François Copé a fait réagir de nombreux internautes vendredi 28 septembre. 

Jean-François Copé a fait polémique en expliquant que les enfants ne pouvaient pas manger leur pain au chocolat pendant le ramadan, dans certains quartiers, vendredi 5 octobre.
Jean-François Copé a fait polémique en expliquant que les enfants ne pouvaient pas manger leur pain au chocolat pendant le ramadan, dans certains quartiers, vendredi 5 octobre. (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

POLITIQUE - Après le racisme anti-blanc, Jean-François Copé prend fait et cause pour les pains au chocolat des enfants. En campagne pour la présidence de l'UMP à Draguignan (Var), l'actuel secrétaire général de l'UMP est revenu sur le climat qui pèse selon lui dans certains quartiers :

Voir la vidéo


"Il est des quartiers où je peux comprendre l'exaspération de certains de nos compatriotes, pères ou mères de famille rentrant du travail le soir, apprenant que leur fils s'est fait arracher son pain au chocolat à la sortie du collège par des voyous qui lui expliquent qu'on mange pas pendant le ramadan.Il est des familles de France qui vivent en silence leur souffrance. "

Sûr de son effet, Jean-François Copé a ensuite publié la phrase sur son compte Twitter, dans la soirée  : 

De nombreux internautes ont ironisé sur "Le Pen au chocolat", pour marquer la droitisation du discours de Jean-Fraçois Copé. Ce message s'inscrit dans la lignée du thème du racisme "anti-blanc", un tabou selon Jean-François Copé, qui a publié un Manifeste pour une droite décomplexée (éditions Fayard). Le secrétaire général de l'UMP entendait marquer sa différence avec François Fillon, au premier jour de la campagne officielle pour la présidence de l'UMP.