Les 10 choses que vous ignorez (peut-être) sur Noël

Même si cette fête existe depuis des siècles, ses origines, ses traditions, ses interprétations... vous ont peut-être échappé. Francetv info vous rafraîchit la mémoire.

Contrairement à certaines légendes, ce n\'est pas Coca-Cola qui a le premier habillé de rouge le père Noël en 1931.
Contrairement à certaines légendes, ce n'est pas Coca-Cola qui a le premier habillé de rouge le père Noël en 1931. (SSPL / GETTY IMAGES)
avatar
Catherine FournierFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

NOEL - Le petit Jésus, le sapin, les cadeaux, le père Noël... Tout cela n’a plus de secret pour personne a priori. Et pourtant. Noël a beau être célébré le 25 décembre de chaque année depuis des siècles (au moins en France), il y a sûrement des choses qui vous ont échappé. Francetv info vous rafraîchit la mémoire.

1 Noël, c’est une fête païenne à l’origine


Bien avant l’époque romaine et l'apparition du christianisme, le solstice d’hiver (entre le 20 et le 22 décembre) était déjà une période charnière de l'année. Après cette date, les jours rallongent. En Europe, on fêtait ainsi le retour de la lumière, du soleil et la renaissance de la nature. Comme le rappelle le site Toute L’Europe, ce n’est qu'à partir du IIe siècle après JC que l'Eglise recherche le jour précis de la naissance de Jésus. "La date du 25 décembre a été fixée vers l'année 300 par Rome, afin de christianiser les rites issus de la culture populaire." Objectif : convertir plus facilement les populations au christianisme en se basant sur les traditions profanes.

2 Noël, ce n’est pas à la même date partout

En France, la fête se limite généralement aux 24, la veillée, et 25 décembre. Mais pour certains petits veinards, qui habitent dans le nord-est du pays ou en Alsace-Loraine, la distribution de cadeaux commence dès le 6 décembre, avec la Saint-Nicolas, fête dont le personnage central donna naissance au père Noël. Une tradition observée également en Europe du Nord et de l’Est. Dans la nuit du 12 au 13 décembre, certains pays européens, notamment la Suède, fêtent aussi la Sainte-Lucie, en l'honneur de la patronne des lumières. Arrive ensuite le jour J, le 25 décembre, férié en France. Beaucoup d’autres pays (l’Allemagne, l’Autriche, le Royaume-Uni, la Finlande, l’Italie...) chôment également le 26. En Espagne, les fêtes de Noël se terminent le 6 janvier, avec le "jour des rois", férié.

3 Le père Noël n’a pas le monopole des cadeaux

Il est omniprésent dans nos esprits, avec son costume rouge, sa barbe blanche et sa hotte. Mais le père Noël est loin d’être le seul à pouvoir se targuer de distribuer des cadeaux aux enfants. Le 6 décembre, c’est saint Nicolas, inspiré de l'évêque protecteur des enfants Nicolas de Myre, qui fait sa tournée. Patron des écoliers pour avoir ressuscité trois enfants tués par un boucher, il est souvent accompagné de son double noir, le père Fouettard.

En Italie, c’est parfois Gesu bambino (le petit Jésus) qui apporte les cadeaux. Et si sainte Lucie n’a pas le temps de faire sa distribution, c’est la Befana, une vieille sorcière aux cheveux blancs, qui s’en charge (à condition que les enfants aient été sages). En Espagne, les petits attendent surtout la visite des rois mages et en Grèce, celle de saint Basile qui apporte des surprises le 1er janvier. 

La \"Befana\", une vieille sorcière qui se charge de distribuer des cadeaux aux enfants sages, à Urbania, en Italie, le 7 janvier 2008. 
La "Befana", une vieille sorcière qui se charge de distribuer des cadeaux aux enfants sages, à Urbania, en Italie, le 7 janvier 2008.  (DANIELE LA MONACA / REUTERS)

4 Noël, ça sert aussi à se marier et à être riche 

Dans la plupart des pays, on ressort de la période de Noël avec quelques kilos en trop et des cadeaux. Mais nombreux sont ceux qui continuent à croire que ces festivités peuvent apporter bien davantage. Un mari par exemple. En Hongrie, le jour de la Sainte-Lucie, le 13 décembre, une jeune fille note des noms de jeunes hommes sur 11 papiers et laisse un 12e papier blanc. Elle en pioche un chaque jour jusqu’au 24 décembre. Le dernier tiré est le bon. Si c’est le blanc, elle ne se mariera pas. Autre superstition du pays : pour être riche l’année suivante, il ne faut pas dépenser un centime le 13 décembre.

En République tchèque, si vous parvenez à voir une étoile dans une pomme coupée en deux, celle-ci vous protégera toute l’année. En Pologne, à la Saint-André, la veille du premier dimanche de l'Avent, on prédit l'avenir de chacun en faisant passer de la cire à travers le trou d'une serrure.

5 Le père Noël ne se déplace pas seulement en traîneau

Il a fallu attendre le début du XIXe siècle aux Etats-Unis pour que le père Noël, inspiré du Sinterklaas hollandais et du saint Nicolas allemand, se mette à se déplacer dans les airs. Le traineau et les rennes datent aussi de cette période. Mais il n’en va pas toujours ainsi. Au Luxembourg, le Kleeschen (l'équivalent de saint Nicolas) et le Houseker (le père Fouettard) débarquent en hélicoptère, en train ou même en âne. Aux Pays-Bas, la légende veut que saint Nicolas quitte l'Espagne en bateau à la mi-novembre pour gagner les côtes hollandaises, dans un port d'arrivée différent chaque année. En Australie ou en Californie, chaleur oblige, le père Noël surgit sur une planche de surf. A la Réunion, il troque ses rennes pour des bœufs.

 

Le père Noël arrive en surf sur une plage de Los Angeles (Californie) le 24 décembre 2011.
Le père Noël arrive en surf sur une plage de Los Angeles (Californie) le 24 décembre 2011. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

6 Le père Noël est né en 1860 et son papa n’est pas Coca-Cola

Si l’on remonte le fil des représentations du père Noël, la figure du bonhomme revêtu d’un costume garni de fourrure blanche et rehaussé d’un large ceinturon noir apparaît dès 1860 sous la plume de Thomas Nast, illustrateur et caricaturiste pour le journal new-yorkais Harper's Weekly. Au début du XXe siècle, de nombreuses entreprises ont réutilisé cette image pour leurs publicités, habillant Santa Claus de rouge alors que la couleur de son costume était le plus souvent bleue jusqu'alors. C’est le cas de Waterman (1907), Michelin (1919) ou encore Colgate (1920). Ce n’est qu’en 1931 que Coca-Cola s’empare à son tour de l’image du père Noël en rouge. Le dessinateur Haddon Sundblom le représente en train de boire la fameuse boisson pétillante pour se rafraîchir pendant sa tournée. Ensuite, la couleur rouge s’est imposée. 

Première publicité de Coca-Cola utilisant l\'image du père Noël, en 1931.
Première publicité de Coca-Cola utilisant l'image du père Noël, en 1931. (COCA COLA )

7 Françoise Dolto était la première secrétaire du père Noël 

Le secrétariat du père Noël, chargé de répondre aux lettres des enfants, a été créé en France par le ministre des PTT, Jacques Marette, en 1962. Il est toujours basé à Libourne, en Gironde. La première carte-réponse utilisée par les secrétaires, illustrée par René Chag, a été rédigée par la sœur du ministre, qui n’était autre que la pédiatre et psychanalyste Françoise Dolto. Voici sa réponse en image : 

Cette réponse du père Noël à une lettre d\'enfant a été rédigée par Françoise Dolto en 1962.
Cette réponse du père Noël à une lettre d'enfant a été rédigée par Françoise Dolto en 1962. (LA POSTE)

8 Le père Noël est souvent intermittent du spectacle 

Pour jouer ce rôle auprès des enfants, il faut parvenir à incarner le personnage. Dans la vraie vie, la plupart des pères Noël sont "interprétés" par des intermittents du spectacle. Francetv info avait rencontré plusieurs d’entre eux l’année dernière. Pôle emploi propose des offres pour les fêtes de fin d'année. Conditions requises : avoir un physique comparable à celui du bonhomme et être résistant au froid.  

9 Le sapin célébrait Adam et Eve 

Ils sont de sortie dès début décembre : les sapins font partie des accessoires incontournables de Noël. Et l'âge de cette tradition se compte elle aussi en siècles. Elle remonte au début du Moyen Age (XIe siècle), à l’époque des pièces de théâtre (les "mystères") jouées devant les cathédrales durant la période de l’Avent. Y étaient représentées toutes les étapes de la Création, dont le jardin d’Eden et l’arbre d’Adam et Eve, orné de pommes rouges en référence au fruit de la tentation. Mais le premier arbre de Noël tel que nous le connaissons serait apparu en Alsace en 1521. Petit à petit, le sapin est entré dans les foyers et les boules multicolores ont pris la place des pommes. 

10 Aller voir le père Noël en Laponie vous coûtera 1 300 euros tout compris

Dans les années 80, la Finlande s’est autoproclamée pays du père Noël. Le vieux monsieur et ses lutins ont élu domicile à Rovaniemi, en Laponie, tout près du cercle polaire. Et le pays a su en vingt ans en faire un vrai business. Mais, comme l’explique France Info, tout a commencé en 1950 quand une cabane du père Noël a été construite à l’occasion de la venue d’Eleanor Roosevelt, la veuve du président américain, alors en visite sur le cercle polaire pour l'Unicef. Trente ans plus tard, le gouvernement finlandais a mis en place la poste du père Noël et la compagnie aérienne nationale Finnair s’est rebaptisée "transporteur officiel du père Noël".

Si vous voulez vous offrir un petit séjour sur place au mois de décembre, un voyagiste propose par exemple un forfait tout compris à partir de 1 290 euros par adulte. Il faudra rajouter 990 euros pour votre bambin. Voir le père Noël en vrai, ça n’a pas de prix, si ?