Lascaux IV : les commerçants déçus par les faibles retombées économiques

Ouverte au public depuis bientôt deux semaines, Lascaux IV, la réplique de la célèbre grotte aux peintures préhistoriques, ne provoque pas les retombées économiques espérées par les commerçants de Montignac en Dordogne.

Inauguration de Lascaux IV à Montignac, le 15 décembre 2016.
Inauguration de Lascaux IV à Montignac, le 15 décembre 2016. (MEHDI FEDOUACH / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Lascaux IV, le site inauguré le 15 décembre dernier, a déjà attiré plus de 4 000 visiteurs à Montignac, en Dordogne. Cette nouvelle réplique de la célèbre grotte aux peintures préhistoriques, était très attendue par les habitants et les commerçants de la commune. Mais près de deux semaines après, les retombées économiques ne se font pas ressentir, comme le constatent les professionnels rencontrés par France Bleu Périgord.

Un centre ville pas assez attractif 

Geoffrey, gérant du café du Commerce, n'a pas vu beaucoup de clients depuis l'ouverture du site. "Bien au contraire. Depuis l'ouverture de Lascaux IV, je ressens une grosse baisse de fréquentation et on en parle avec les collègues. Je pense que c'est assez général" dit-il.

Pour Sandrine, qui tient elle aussi un bar à Montignac, la raison est claire. Il y a déjà tout sur le site de la réplique. "Il y a déjà une brasserie, un magasin de souvenirs. Les gens vont rester sur place et consommer sur place au lieu de redescendre en centre-ville comme c'était le cas avec Lascaux II" déplore la femme.

Il y a déjà une brasserie et une boutique de souvenirs [sur place]... Les gens vont rester et consommer sur place

Sandrine, gérante d'un bar

Pascal, boucher, pointe du doigt le manque d'animations et le manque d'initiatives de la part de la mairie. "Ils n'essaient pas d'attirer les gens pour qu'ils soient vraiment enchantés de venir dans le centre. Quasiment tous les parkings de Montignac sont payants" rappelle le commerçant.

Le maire promet de nouveaux investissements

Laurent Mathieu, le maire de Montignac, se défend de laisser le centre-ville mourir. D'ailleurs, il a des projets pour 2017. "Nous avons prévu d'investir pratiquement 100 000 euros dès cette année sur des visites complémentaires à Lascaux IV ainsi que des navettes électriques du centre au site. Tout ça va se mettre en place dans l'année qui suit" explique l'élu.

Le Prieuré de Montignac devrait également accueillir une exposition d'archives qui mettra en avant l'histoire commune du village et de la grotte. Des nouveaux hôtels de luxe verront également le jour. Le premier ouvrira dans six mois et sera situé au sein de l'hôtel de Bouilhac, un bâtiment classé du centre-ville.