Le chef étoilé franco-suisse Benoît Violier retrouvé mort

Benoît Violier était à la tête du restaurant de l'Hôtel de ville à Crissier, en Suisse. Il "aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu", a indiqué la police helvétique.

 Benoît Violier, le 15 mai 2012, devant le restaurant étoilé de l'Hôtel de ville de Crissier, en Suisse.
Benoît Violier, le 15 mai 2012, devant le restaurant étoilé de l'Hôtel de ville de Crissier, en Suisse. (MARCEL GILLIERON / AFP)

Mis à jour le , publié le

Nouveau drame pour le monde de la gastronomie. L'un des plus grands chefs cuisiniers, le Franco-Suisse Benoît Violier, aurait mis fin à ses jours, a annoncé dimanche 31 janvier la police. Né à Saintes (Charente-Maritime), il dirigeait, à 44 ans, le restaurant étoilé de l'Hôtel de ville à Crissier, dans le canton de Vaud, en Suisse.

La police soupçonne un suicide par arme feu

D'après la police suisse, Benoît Violier se serait suicidé. "En fin d'après-midi, la police de l'ouest lausannois est intervenue à Crissier, où elle a découvert, à son domicile, le corps sans vie de M. Benoît Violier, âgé de 44 ans. L'intéressé aurait mis fin à ses jours à l'aide d'une arme à feu", a indiqué la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Une instruction pénale a été ouverte afin d'établir les circonstances exactes du décès. "Par respect pour la famille", les autorités expliquent qu'elles ne feront aucun autre commentaire. "La famille prie par ailleurs les médias de laisser les proches tranquilles pour l'instant afin qu'ils puissent se recueillir dans le calme et la paix", a précisé la police.

Le monde de la gastronomie en deuil

Le célèbre chef français au chapeau noir Marc Veyrat s'est dit "anéanti", sur son compte Twitter. "La planète est orpheline de ce chef d'exception, Benoît Violier", a-t-il affirmé. "Benoît Violier, un immense Chef, une Immense tristesse, des pensées à sa famille et à ses équipes", a réagi Jean-François Piège, autre grand cuisinier français.

"Mes pensées vont à la famille de Benoît Violier. Une bien triste nouvelle pour un chef extrêmement talentueux", a écrit pour sa part Pierre Gagnaire, chef français triplement étoilé, sur son compte Twitter. La famille du chef a, de son côté, exprimé sa consternation. Un proche, qui avait parlé à Benoît Violier au téléphone il y a peu de temps, témoigne dans Le Temps que rien n'indiquait que le chef était à bout, fatigué ou se trouvait en difficulté. 

Le restaurant de Benoît Violier, également triplement étoilé, était arrivé à la mi-décembre à la première place de "La Liste", un palmarès des "mille tables d'exception" dans le monde réalisé sous l'impulsion du Quai d'Orsay pour répondre au classement britannique controversé des "50 Best". 

Par le passé, d'autres grands chefs cuisiniers ont également mis fin à leurs jours. Le 25 février 2003, Bernard Loiseau, le chef de l'hôtel restaurant La Côte d'Or à Saulieu, en France, s'était suicidé à l'âge de 52 ans.