Les chefs Yannick Alléno (Ledoyen) et René et Maxime Meilleur (La Bouitte) décrochent trois étoiles au guide Michelin

Au total, la sélection 2015 du guide rouge compte 609 tables étoilées, soit une de moins que l'année passée.

A gauche, le chef Yannick Alleno, le 21 octobre 2014, à Paris. A droite, les chefs René et Maxime Meilleur à Saint-Martin-de-Belleville (Savoie), le 8 janvier 2012.
A gauche, le chef Yannick Alleno, le 21 octobre 2014, à Paris. A droite, les chefs René et Maxime Meilleur à Saint-Martin-de-Belleville (Savoie), le 8 janvier 2012. (AFP / FRANCETV INFO)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le suspens a pris fin. Yannick Alléno, chef au Ledoyen à Paris, et René et Maxime Meilleur, qui officient à La Bouitte, à Saint-Martin-de-Belleville (Savoie) ont été officiellement récompensés par trois étoiles au guide Michelin, lundi 2 février 2015.

Un chef déjà consacré et un duo familial

Arrivé en juillet 2014 au Ledoyen, où il a succédé à Christian Le Squer, Yannick Alléno conserve ainsi  la prestigieuse récompense du restaurant des Champs-Elysées. Le chef de 46 ans, qui avait déjà en 2007 décroché trois étoiles au Meurice, a été sacré "Cuisinier de l'année" par la dernière édition du Gault et Millau.

La Bouitte, en Savoie, est une histoire de famille, raconte France 3 Rhône-Alpes : en cuisine, René Meilleur et son fils Maxime rendent hommage au patrimoine savoyard, explique la chaîne. Le duo avait déjà obtenu en 2008 une deuxième étoile au guide Michelin.

Une cuisine qui "vaut le voyage"

Ces tables, qui offrent une "cuisine remarquable" qui "vaut le voyage", constituent un club restreint dans lequel les entrées ne se font qu'au compte-gouttes : les trois éditions précédentes n'ont accueilli qu'un seul nouveau trois étoiles à chaque fois, et même aucun en 2011. L'année dernière, le nouveau-venu était L'Assiette Champenoise d'Arnaud Lallement, à Tinqueux (Marne).

Au total, la sélection 2015 du guide rouge compte 609 tables étoilées, soit une de moins que l'année passée. L'annonce de cette nouvelle promotion revêt un caractère particulièrement solennel, puisqu'elle se tient de façon inédite au Quai d'Orsay, dans une démarche visant à promouvoir le rayonnement de la gastronomie nationale.