Gastronomie : les grenouilles arrivent déjà dans nos assiettes

A cause de la douceur hivernale, la pêche des grenouilles a déjà débuté. En France, ce mets raffiné est toujours très prisé.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

En Franche-Comté, la saison des grenouilles rousses est ouverte. Chaque hiver, c'est le même rituel pour Nicolas Cudey. Ce raniculteur de Torpes (Doubs) s'affaire à prélever les grenouilles lors de la saison des amours, avant la ponte. D'ordinaire, elle a lieu en mars. Mais l'hiver a été doux et pluvieux. "On démarre sur une des saisons les plus tôt qu'on ait connues", confie-t-il.

L'activité est intense pour lui. La demande est toujours aussi forte. En moins de trois mois, il doit réaliser son chiffre d'affaires. 90% de ses grenouilles seront servies dans les restaurants régionaux. Le chef Philippe Bolle-Reddat a fait de la grenouille de pays sa spécialité : "C'est un produit haut de gamme. Une douzaine de grenouilles arrivent vite aux alentours de 18 euros".

Des quotas de pêche trop restrictifs ?

Les quotas de pêche de ce produit raffiné sont très stricts. Les éleveurs demandent plus de souplesse au gouvernement. "Si vous n'enlevez pas les grenouilles matures, les juvéniles n'ont pas suffisamment d'espace et de nourriture, donc on affaiblit cette espèce", explique à France 3 Jean-Pierre Vieille, du syndicat interprofessionnel de la grenouille rousse Bourgogne-Franche-Comté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Français consomment chaque année 8 000 tonnes de cuisses de grenouilles, mais majoritairement importées d'Indonésie. 
Les Français consomment chaque année 8 000 tonnes de cuisses de grenouilles, mais majoritairement importées d'Indonésie.  (PHOTOGRAPHY BY TOMAS CASTELAZO / FLICKR OPEN / GETTY IMAGES)