Après les accusations de sexisme, le Grand prix de BD d'Angoulême ouvert à tous les auteurs

Les organisateurs ont décidé d'inviter l'ensemble des auteurs à "voter librement pour désigner comme lauréat(e) l'auteur(e) de leur choix".

Des visiteurs au festival de bande dessinée d'Angoulême (Charente), le 30 janvier 2015.
Des visiteurs au festival de bande dessinée d'Angoulême (Charente), le 30 janvier 2015. (PIERRE DUFFOUR / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le festival de BD d'Angoulême a cédé. Après de nombreuses critiques sur l'absence de femmes parmi les 30 nommés au Grand prix, les responsables ont décidé, jeudi 7 janvier, de modifier les règles du scrutin.

"Le Festival a pris la décision d'inviter l'ensemble des auteur(e)s de bande dessinée à voter librement pour désigner comme lauréat(e) l'auteur(e) de leur choix", ont précisé les organisateurs dans un communiqué. Le Grand prix récompense un auteur pour l'ensemble de son œuvre. Il n'a été remporté qu'une seule fois par une femme, Florence Cestac, en 2000.

Aucune liste de noms ne sera proposée

Le délégué général du festival, Franck Bondoux, avait annoncé, mercredi à francetv info, que les responsables comptaient proposer une nouvelle liste où "figureraient des auteures"Les organisateurs ont finalement décidé d'aller plus loin dans la "démocratisation" du scrutin.

Concrètement, aucune liste de noms ne sera proposée aux auteurs pour le vote. Chaque dessinateur pourra donc "choisir, en toute liberté, le nom du confrère ou de la consœur qu'ils/elles souhaitent élire en tant que Grand prix". 

Le site web dédié au vote sera aménagé "dans les jours prochains", indiquent les organisateurs du festival de bande dessinée d'Angoulême. "Il s'accompagnera de la mise en place d'un processus de vote adapté, afin de garantir les meilleures conditions possibles pour l'élection au Grand prix", ajoutent-ils.