La Philharmonie de Paris inaugurée dans la douleur

La Philharmonie de Paris qui doit accueillir les plus grands orchestres classiques du monde est inaugurée mercredi soir par François Hollande. L'épilogue de huit années tourmentées de travaux se tiendra en l'absence de Jean Nouvel, son architecte. En période de crise, il estime que l'architecture a été "martyrisée".

(Vue de la Philharmonie de Paris depuis le parc de la Villette © Ateliers Jean Nouvel)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Prématuré , "martyrisé ", "sabotage ", "contrefaçon ", "mépris ". Dans une tribune publiée mercredi sur le site du journal Le Monde , Jean Nouvel, l'architecte de la Philharmonie de Paris, explique sans détour pourquoi il ne se rendra pas à l'inauguration de son projet. Une éniéme polémique pour cet immense bâtiment qui abrite une salle de concert de 2.400 places, censée accueillir les plus grands orchestres mondiaux. Né avant la crise, ce projet pharaonique a dû traverser les périodes de restriction budgétaire alors que son budget explosait, passant de 204 à 386 millions d'euros.

"La Philharmonie s'est tirée une balle dans chaque pied"

Déjà retardé de six mois, l'inauguration va se faire alors que les plâtres ne sont pas encore tous essuyés. Et avoir déjà écoulé la moitié des 312.000 billets mis en vente pour la période courant jusqu'en juin est une hérésie pour Jean Nouvel : "Contre tous les conseils de son architecte depuis 2013, le bâtiment a été ouvert dans un planning ne permettant pas de respecter les exigences architecturales et techniques. La Philharmonie s’est tirée une balle dans chaque pied. La Philharmonie de Paris est en rodage. Ce bâtiment est prématuré. Avec le temps, et beaucoup de soins, comme pour les enfants prématurés, ses stigmates disparaîtront… "

Ce projet particulièrement ambitieux a nécessité 60.000 mètres cubes de béton et 5.000 tonnes d’armatures d’acier. Il ne consiste pas en une simple salle de concert. Il est situé à proximité de "quartiers en difficulté" comme l’a rappelé la ministre de la Culture Fleur Pellerin. La Philharmonie dispose d’un pôle éducatif de 1.800 m² pour "décloisonner le concert" d’après Emmanuel Hondré, le directeur des programmes. La programmation devrait être variée, avec 70 concerts de musique actuelles, jazz et musiques du monde sur les 270 manifestations prévues d’ici juin.

(©)
La Philharmonie, un projet pharaonique
--'--
--'--