François Hollande dénonce "la bêtise qui conduit à agresser un artiste ou à détruire son œuvre"

Une référence à l'agression dont a été victime le plasticien américain Paul McCarthy qui avait érigé une arbre geant, une sculpture, en forme de sex toy, place Vendôme à Paris.

François Hollande sur le perron de l'Elysée, le 10 octobre 2014, avant une rencontre avec Arnold Schwarzenegger.
François Hollande sur le perron de l'Elysée, le 10 octobre 2014, avant une rencontre avec Arnold Schwarzenegger. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Mis à jour le , publié le

En inaugurant le musée Picasso, après cinq ans de travaux de rénovation, François Hollande a dénoncé samedi 25 octobre "la bêtise qui conduit à agresser à un artiste ou à détruire son œuvre", faisant référence à l'agression dont a été victime le plasticien américain Paul McCarthy qui avait érigé une arbre geant, une sculpture, en forme de sex toy, place Vendôme à Paris. Son œuvre a également été vandalisée

"Le talent d'une nation se mesure à la place qu'elle accorde aux artistes", a dit le président de la République lors d'une conférence de presse dans le nouvel hall d'accueil de l'établissement, au cœur du quartier du Marais. "Les artistes, ce sont ceux qui affrontent l'intolérance", a-t-il aussi ajouté. 

 

L'œuvre "The Tree" de Paul McCarthy, le 15 octobre 2014 à Paris.
L'œuvre "The Tree" de Paul McCarthy, le 15 octobre 2014 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le musée Picasso est "l'un des plus beaux du monde et l'un des plus émouvants parce qu'il restitue le travail acharné, considérable, prolifique de l'artiste le plus connu du XXe siècle", a affirmé François Hollande. "Tout est beau ici, le lieu tel qu'il est rénové, les oeuvres qui sont présentées, la manière avec laquelle les tableaux sont accrochés", a ajouté le président de la République. Evoquant une "belle semaine" marquée par l'inauguration de la Fondation Louis Vuitton et la Foire internationale d'art contemporain (Fiac), le président a souligné qu'on "ne construit rien sur la nostalgie", mais "sur l'émotion, l'espérance, la conquête".