Culture : les années sombres de l'Amérique en peinture s'exposent à Paris

Au musée de l'Orangerie à Paris, une exposition est consacrée à la peinture américaine des années 1930, celle de la grande crise économique, de la misère. Un contexte qui changea jusqu'à la façon de peindre des artistes.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce couple de fermiers à l'air sinistre, c'est une icône absolue aux États-Unis. Quand il peint ce tableau, en 1930, Grant Wood traduit toute la tristesse qui frappe alors l'Amérique profonde. Avec la crise économique, 12 millions de personnes sont dans la misère : chômage, insécurité, troubles sociaux. Cette époque maudite va inspirer toute une génération de peintres américains.

Un jeu atroce

Dans ce pays miné par la Grande Dépression, le capitalisme ne fait plus rêver et les organisations ouvrières se développent. Partout, dans les grandes villes, les Américains cherchent à tout prix à se distraire. Et le grand jeu à la mode, c'est un jeu atroce : le marathon de la danse ou comment un couple de danseurs peut espérer gagner 1 000 dollars en dansant jusqu'à l'épuisement. Une réalité cruelle décrite en 1934 dans un tableau de Philip Evergood.

Le JT
Les autres sujets du JT