A 66 ans, Alain Finkielkraut entre officiellement à l’Académie française

Le philosophe Alain Finkielkraut devient immortel. Il remplacera Félicien Marceau à l'Académie française.

Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut, le 28 janvier 2016 à l\'Institut de France.
Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut, le 28 janvier 2016 à l'Institut de France. (MAXPPP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

"Héritier des Lumières", comme il aime se définir, ou "néo-réac" arc-bouté sur l'identité nationale, comme le décrivent ses nombreux détracteurs, le philosophe Alain Finkielkraut a fait son entrée, jeudi 28 janvier, à l’Académie française, lors d’une cérémonie en présence du Premier ministre, Manuel Valls.

Il devient immortel. Elu en avril 2014, par 16 voix sur 28 (huit bulletins avaient été barrés d'une croix en signe de désaveu), Alain Finkielkraut a pris la place du dramaturge d’origine belge Félicien Marceau. Celui-ci avait été condamné à quinze ans de prison par contumace en Belgique à la Libération, pour collaboration avec l'occupant nazi, avant que le général de Gaulle ne lui accorde la nationalité française.

Une passation très observée. Alain Finkielkraut, lui-même fils d'immigrés juifs polonais, dont une partie de la famille a été assassinée à Auschwitz, a fait l'éloge de son prédécesseur, comme le veut la tradition. "Je suis attendu au tournant, parce qu'un certain nombre de gens se frottent les mains, se lèchent les babines et se disent : 'Un néo-réac qui fait l'éloge d'un collabo, bien fait pour lui'", avait-il prévenu.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#FINKIELKRAUT

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FINKIELKRAUT

16h56 : "L'Academie vous a ouvert les bras, vous allez connaître ce que c'est qu'une identité heureuse" termine Nora dans son adresse à Finkielkraut

16h56 : La séance est levée #Finkielkraut

16h54 : La cérémonie d'intronisation d'Alain Finkielkraut est terminée. Le philosophe est désormais un "immortel", surnom donné aux académiciens.

16h50 : "Les uns vous accusent de faire le jeu du Front national. Pour les autres, dont je suis, vous dites au contraire ce que n'avoir pas dit a fait le lit du Front national. Bref, pour parodier une formule célèbre qui faisait d'André Gide le 'contemporain capital', vous êtes devenu (pour combien de temps ?) notre 'mécontemporain capital'."

Pierre Nora en a fini avec sa réponse au discours de réception d'Alain Finkielkraut, néo-académicien.

16h17 : Voici le début du discours de réception prononcé par Alain Finkielkraut tout à l'heure, lors de la cérémonie d'intronisation du philosophe à l'Académie française.

(FRANCETV INFO)

16h02 : "Cette mémoire n'est pas celle dont je me sens dépositaire. C'est la mémoire devenue doxa, c'est la mémoire moutonnière (...) Ses adeptes si nombreux et si bruyants ne méditent pas la catastrophe, ils récitent leur catéchisme. Ils s'indignent de ce dont on s'indigne, ils se souviennent comme on se souvient. La morale de toute cette affaire, ce n'est certes pas que le temps est venu de tourner la page et d'enterrer le devoir de mémoire, mais qu'il faut impérativement sortir celui-ci de 'l'œuf' où il a pris ses quartiers pour lui rendre sa dignité et sa vérité perdues."

16h01 : Mais dans l'éloge de son prédécesseur, Alain Finkielkraut a conclu son discours en dénonçant cette condamnation.

15h58 : Effectivement, comme le rappelait Le Monde après la mort de Félicien Marceau en 2012, à l'issue de la guerre, il a été jugé par contumace par le gouvernement belge et condamné à quinze ans de travaux forcés pour collaboration.

15h57 : Félicien Marceau, c'était un collaborateur non ? Il a été condamné à la Libération je crois. Pourquoi ne le mentionnez-vous pas ?

15h55 : C'est maintenant l'académicien Pierre Nora qui répond à Alain Finkielkraut. "Je pourrais dire sur vous des horreurs, dit l'historien. Rassurez-vous (...) car contrairement à votre image publique, vous êtes d'un naturel gai, drôle."

15h53 : Alain Finkielkraut vient de terminer son discours. Il est chaleureusement applaudi par les membres de l'Académie et par l'assistance.





15h45 : Voici quelques photos de l'intronisation d'Alain Finkielkraut.









(GAELLE-ANNE DOZ / FRANCE 3)

15h42 : "Félicien Marceau appartient à cette période bénie de notre histoire littéraire, où les frontières entre les genres n'étaient pas encore étanches. Les auteurs les plus doués circulaient librement d'une forme à l'autre et savaient être, avec un égal bonheur, romanciers, essayistes, dramaturges."

Comme le veut la tradition, Alain Finkielkraut fait actuellement l'éloge de son prédécesseur sous la Coupole, le dramaturge d'origine belge, Félicien Marceau.

15h40 : Alain Finkielkraut prononce actuellement son discours de réception à l'Académie française. Si vous n'avez pas pu suivre le début de sa déclaration, sachez que l'Académie a dores et déjà publié ce texte sur son site.

15h38 : "Le roman national qui aime la clarté en toutes choses ne retient que les héros et les salauds, les chevaliers blancs et les âmes noires. On met au pinacle le nom de Primo Levi, mais c'est Quentin Tarantino qui mène le jeu, c'est sur le modèle d'Inglorious Basterds que tout un chacun se fait son film. Je ne me sens pas représenté mais trahi et même menacé par les justiciers présomptueux qui peuplent la scène intellectuelle."

15h34 : Alain Finkielkraut entre sous la coupole #Alainfinkieltraut#academiefrancaise

15h32 : De nombreuses personnalités sont venues assister à la cérémonie d'intronisation d'Alain Finkielkraut à l'Académie française : Fabrice Luchini, Stéphane Bern, Denis Olivennes, Franz-Olivier Giesbert, Anne Fulda ou encore Natacha Polony. Suivez la cérémonie en directe et en vidéo.

15h12 : Alain Finkielkraut devient Immortel. Le philosophe entre aujourd'hui à l'Académie française. Vous pouvez suivre la cérémonie d'intronisation, qui vient de débuter, en direct sur francetv info.