Le label "fait maison" devient plus strict

Mis en place par le gouvernement en 2014, le label "fait maison" a été renforcé vendredi 8 mai avec des critères plus contraignants pour garantir la qualité de la cuisine dans les restaurants.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Certains restaurateurs le trouvaient trop laxiste, laissant la possibilité de proposer des produits surgelés ou déjà préparés. Le label "fait maison" est depuis vendredi 8 mai plus contraignant, pour mettre en avant la qualité et le savoir-faire des établissements de restauration.

Du cru cuisiné sur place

Xavier Denamur, à la tête du restaurant "Les philosophes" à Paris est aujourd'hui fier d'afficher ce logo sur sa porte. Son équipe de six personnes s'affaire dès l'aube à préparer les ingrédients à la main, en suivant les critères du "fait maison". "On ne doit avoir que des produits bruts et frais, c'est à dire des petits pois crus, vous n'avez plus de petits pois surgelés, plus de pâtes feuilletées qui venaient de l'extérieur, pas de poissons surgelés. Dans la nouvelle mouture, vous n'avez que des produits crus qui seront cuisinés sur place", explique le restaurateur.
Les tarifs sont évidemment plus élevés mais les clients viennent spécifiquement pour cette qualité de cuisine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le label "fait maison", une casserole surmontée d'un toit de maison, apposé sur la vitrine du restaurant Le Mesturet, à Paris, le 15 juillet 2014.
Le label "fait maison", une casserole surmontée d'un toit de maison, apposé sur la vitrine du restaurant Le Mesturet, à Paris, le 15 juillet 2014. (MIGUEL MEDINA / AFP)