Le critique gastronomique Christian Millau, cofondateur du "Gault & Millau", est mort

Le journaliste de 88 ans était l'un des pères de la "nouvelle cuisine", qui a révolutionné la gastronomie française. 

Christian Millau, le 30 mars 2004, à Paris. 
Christian Millau, le 30 mars 2004, à Paris.  (DANIEL JANIN / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le journaliste et critique gastronomique Christian Millau, cofondateur du célèbre guide Gault & Millau, est mort samedi à l'âge de 88 ans, a annoncé lundi le directeur général du guide, Côme de Chérisey.

Après une carrière de journaliste dans différents médias, Christian Millau avait lancé en 1969 le premier guide Gault & Millau, avec son confrère Henri Gault, lui-même décédé en 2000. Deuxième ouvrage gastronomique français en termes de vente après Le Guide Michelin, il est distribué dans douze pays.

"Tu ne cuisineras pas trop"

Le critique avait contribué à la naissance de la "nouvelle cuisine" au début des années 1970, qui avait fait des produits frais et de la légèreté deux maîtres-mots. Les préceptes de la "nouvelle cuisine", en dix points ("Tu ne cuisineras pas trop", "Tu utiliseras des produits frais et de qualité", "Tu allégeras ta carte"...) ont eu un impact considérable sur la pratique culinaire et donné naissance à la cuisine contemporaine.

"Il a révolutionné le monde de la gastronomie en s'appuyant sur quelques chefs qu'il avait découverts, comme Michel Guérard et Joël Robuchon, et en lien étroit avec Paul Bocuse, a rappelé le directeur général du Gault & Millau. Ces commandements de la "nouvelle cuisine" ont apporté un big bang dans l'univers de la gastronomie de l'époque. C'était alors une cuisine où les chefs n'étaient pas encore mis à l'honneur, très traditionnelle, avec des viandes plutôt faisandées, des sauces lourdes, de la crème, du beurre..."

Un écrivain primé

Au cours de sa carrière longue de plus d'un demi-siècle, le journaliste et critique avait également croisé de nombreuses célébrités : Ernest Hemingway, Louis-Ferdinand Céline, Paul Morand, Jean Giono, Jacques Chardonne et Alexandre Vialatte, qui était un de ses amis.

Depuis la revente du titre Gault & Millau dans les années 1980, il était à la retraite mais conservait de nombreuses activités, notamment celle d'écrivain. En 1999, il avait publié un livre de souvenirs politiques, Au galop des hussards, qui avait obtenu le prix de la biographie de l'Académie française et le prix Joseph-Kessel.