Initiative : ces retraités qui cuisinent pour les actifs

Une start-up toulousaine a mis au point un service à part : des retraités sont sollicités pour préparer le déjeuner des actifs. Un système gagnant-gagnant qui séduit.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

A Toulouse (Haute-Garonne), la start-up "Mamie régale" propose un service particulier. Une fois par semaine, des retraités concoctent des plats qui seront ensuite vendus à des salariés.

Fraîchement retirée du monde du travail, Joëlle Raguideau cuisine pour huit personnes tous les jeudis. L'ex-négociatrice immobilière, qui aime cuisiner, a été séduite par "l'idée de faire plaisir aux gens". Une matinée de travail lui rapporte 32 euros. "On avait envie de valoriser nos seniors dans la société", explique à France 2 Kylia Claude, cofondatrice de "Mamie régale".

"C'est bon, c'est chouette"

Ancien boulanger-pâtissier, Marc Leclerc touche, avec son épouse, 1 400 euros de retraite par mois. Avec quatre jeudis de cuisine par mois, il récolte 168 euros. Une manne qui permet d'arrondir les fins de mois. "J'ai trouvé l'idée formidable", confie-t-il. Les menus complets sont livrés directement dans les entreprises et coûtent 12 euros. "C'est bon, c'est chouette", déclare une salariée. Un autre renchérit : "On a l'impression de participer à un vrai projet". Depuis huit mois, 30 retraités participent à l'aventure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Aurélie, blogueuse culinaire, prépare un répas vegan dans sa cuisine, le 19 mars 2014.
Aurélie, blogueuse culinaire, prépare un répas vegan dans sa cuisine, le 19 mars 2014. (MATHIEU DEHLINGER / FRANCETV INFO)