"Le Redoutable" Jean-Luc Godard ou la révolution de la Nouvelle Vague ressuscitée au cinéma

Le dernier film du Michel Hazanavicius, "Le redoutable", dépeint le portrait du réalisateur de la Nouvelle Vague, Jean-Luc Godard. Une biographie teintée de comédie. 

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Derrière la caméra, le comédien Louis Garrel. C'est bien le réalisateur Jean-Luc Godard : même regard, même apparence, même voix, même provocation. Le redoutable, c'est le titre de ce film où tout se déroule autour du mois de mai 1968. Mais Godard est un cinéaste reconnu partout dans le monde, aux côtés d'Éric Rohmer, François Truffaut, Claude Chabrol et bien d'autres, il est un des pionniers de ce qu'on a appelé "La Nouvelle Vague". 

"On sort du système"

"On sort du système, on fait des films pas chers, on les fait dans la rue. (...) C'est un cinéma de liberté, et Godard en est la figure la plus illustre", explique Serge Toubiana, critique de cinéma. En 1967, le film La Chinoise marque le basculement de Jean-Luc Godard vers l'extrême gauche maoïste. Il réussit même avec François Truffaut à faire annuler le festival de Cannes en 1968. "Il va être emporté par le mouvement de 1968, il va se radicaliser, et il va lui-même contester son propre art, c'est ça qui est incroyable", analyse Serge Toubiana.

Le JT
Les autres sujets du JT
Louis Garrel dans \"Le Redoutable\" de Michel Hazanavicius. 
Louis Garrel dans "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius. (Philippe Aubry – Les Compagnons du cinéma)