Les clébards ont enfin leurs Oscars. Pourtant habitués des scènes de tournage, jamais ces cabots de comédiens ne s'étaient vu dérouler le tapis rouge. Lundi 13 février à Los Angeles, la cérémonie des Colliers d’or (Golden Collars Awards) propose ainsi de mettre à l’honneur ceux que l’on avait plutôt l’habitude de mettre à la niche.

L’idée revient au directeur du magazine en ligne Dog News Daily, Alan Siskind. Remarquant qu’un bon nombre de prétendants aux Oscars partageaient l’affiche avec des chiens, il a voulu leur rendre hommage en leur organisant une cérémonie. 

A l’instar de leurs homologues humains, la crème des acteurs à quatre pattes va ainsi se disputer les titres de meilleur chien dans un film, film en langue étrangère, série télévisée, série de téléréalité et film directement sorti en DVD.

Uggie superstar

Tout comme pour les Oscars, les Colliers d’or ont évidemment leur favori. Personnage à part entière du succès The Artist, Uggie a marqué le film de sa patte. Le petit Jack Russel évolue au côté de Jean Dujardin, se faisant notamment remarquer pour ses cascades et sa complicité avec l’acteur français. Marcher sur ses pattes arrière, jouer le mort, ou encore faire du skateboard, le cabotin a conquis le public.

 

Uggie est également nominé pour sa prestation dans De l’eau pour les éléphants où il partageait l’affiche avec Robert Pattinson, Reese Witherspoon et Christoph Waltz. Le chien possède même depuis peu son propre dispositif de com’. Sa page Facebook réunit plus de 11 000 fans et il est suivi par plus de 4 000 autres sur Twitter. Et si ce n’était pas suffisant, Uggie répond également aux interviews.

Il est opposé à trois autres compétiteurs. Cosmo (Arthur dans Beginners, au côté d’Ewan McGregor), Denver (Skeletor, il accompagne Joseph Gordon-Levitt dans 50/50) et Hummer (alias Dolce, dans Young Adult, avec Charlize Theron).

Martin Scorsese grogne… Antonio Banderas aux abois

Mais l’émérite réalisateur de Raging Bull ou Gangs of New York, Martin Scorsese, s’est publiquement indigné à la suite de la publication de la liste officielle des nominés. Motif de son mécontentement ?  L’absence de Blackie, le doberman de son dernier film Hugo Cabret. Scorsese s’est fendu avec humour d’une tribune dans le Los Angeles Time (en anglais) pour demander que sa protégée soit intégrée à la liste des chiens nominés.

"Blackie est le anti-héros. Nous avons appris à aimer l’humain anti-héros, mais quand on parle de chiens, je vois que nous avons encore du chemin à faire", a regretté Scorsese, ajoutant que le méchant pouvait aussi être talentueux. Sensibles à l’engouement médiatique soulevé par le réalisateur, les organisateurs ont décidé au dernier moment de répondre favorablement à la requête de Scorsese, qui a déjà dirigé nombre d’acteurs oscarisés. Blackie est donc la 5e concurrente dans la course au titre de meilleur acteur canin dans un film.

Plus surprenant encore, Antonio Banderas a lui aussi réagi à sa non-nomination (en anglais) aux Colliers d’or. L’acteur espagnol a sorti ses griffes pour exiger la participation… des félins à la compétition. Doubleur du chat potté, héros du film d’animation éponyme, Antonio Banderas a regretté que les chats soient négligés. "S’il te plaît, Hollywood, il faut dépasser l’anti-félinisme, et donne à mon cher ami la reconnaissance qu’il mérite. Ne mets pas le chat en rogne", s’est exclamé l’ancien Zorro dans une tirade tragicomique. Avant d’ajouter que, argument de taille, "les chats aussi portent des colliers".

 Les chiens-acteurs déjà salués… à Cannes

Une récompense plus officieuse existait déjà pour célébrer les performances canines au cinéma. Depuis 2002, le Palm Dog Award honore, en marge du festival de Cannes, un ou plusieurs chiens s’étant illustrés dans des films en compétition sur la Croisette. A noter qu’en 2011, le jury, composé de journalistes britanniques, avait déjà remis le prix à Uggie pour son jeu dans... The Artist. De quoi mettre la puce à l’oreille de ceux qui douteraient encore de la victoire du compagnon de Jean Dujardin.