Eric Rohmer, le cinéaste de la Nouvelle Vague, est mort

Il avait 89 ans. Et laisse derrière lui quelque 24 long-métrages, tournés en un demi-siècle...

(Radio France © France Info)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Eric Rohmer - de son vrai nom Maurice Schérer - est mort ce matin, à l'âge de 89 ans. Il était hospitalisé depuis une semaine.

“Après ce film, je crois que je prendrai ma retraite”, avait-il déclaré à la sortie des amours d'Astrée et de Céladon, en 2007. Courte retraite...

En cinquante ans de cinéma, Eric Rohmer laisse derrière lui quelque 24 long-métrages, qui sont progressivement entrés dans l'histoire du cinéma.

Tout, ou presque, a commencé lors de la Nouvelle Vague. Rohmer fait partie de la bande des jeunes turcs qui écument les cinémas du Quartier latin - Chabrol, Truffaut, Godard... Tous sont alors critiques de cinéma.
_ Rohmer, un peu plus âgé, fait déjà figure de sage : il est le rédacteur en chef des Cahiers du cinéma entre 1957 et 1963.

Ce qui ne l'empêche pas, comme les autres, d'être démangé par le virus de la caméra. Il signe son premier moyen-métrage, Le signe du Lion, en 1959.
_ Tout s'enchaîne alors assez vite. Ce sont les six “Contes moraux”, entre 1962 et 1972 - dont Ma nuit chez Maud, en 1969, qui lui assure une notoriété certaine.

Les années 80 voient arriver les “Comédies et proverbes” - Les nuits de la pleine
lune, Le rayon vert, L'ami de mon amie. Les années, 90, les “Contes des quatre saisons”...

Rohmer, c'est enfin le cinéaste qui a révélé des comédiens aussi divers que Fabrice Lucchini, Pascal Greggory, Melvil Poupaud ou Arielle Dombasle...

Guillaume Gaven, avec agences