Des hackers s'excusent d'avoir piraté "Les Huit Salopards", de Quentin Tarantino

Les pirates ont promis de ne plus diffuser en ligne le dernier film du réalisateur de "Kill Bill" avant sa sortie en salles, mercredi.

Samuel L. Jackson dans "Les Huit Salopards", de Quentin Tarantino.
Samuel L. Jackson dans "Les Huit Salopards", de Quentin Tarantino. (ANDREW COOPER / THE WEINSTEIN COMPANY / THE KOBAL COLLECTION / AFP)

Mis à jour le , publié le

Le film n'est pas encore dans les salles, mais il a déjà été visionné par des milliers d'internautes. Des hackers ont mis en ligne le nouveau film de Quentin Tarantino, Les Huit Salopards, une semaine avant sa sortie aux Etats-Unis, rapporte Le Mondelundi 4 janvier. Le groupe Hive-CM8 a, en outre, annoncé qu'il comptait diffuser une quarantaine de longs-métrages, dont certains avant leur sortie officielle.

Jusque-là, l'histoire n'a rien d'étonnant. Sauf que les pirates ont fini par s'excuser d'avoir fait fuiter Les Huit Salopards. Dans un communiqué mis en ligne en même temps que deux nouveaux films, à la fin décembre, Hive-CM8 explique "avoir voulu partager ces films avec les personnes qui ne sont pas assez riches ou qui ne sont pas en mesure d'aller voir ces films au cinéma".

Des pirates "désolés"

Le groupe de hackers encourage ensuite les spectateurs à "[soutenir] les producteurs et à aller voir tous les films au cinéma sur un grand écran". "Les producteurs ont besoin de l'argent de ces tickets pour couvrir les coûts de production", insiste Hive-CM8.

"Nous avons appris de notre erreur", concluent les pirates, qui se disent "désolés" d'avoir diffusé le film avant sa sortie. S'ils estiment avoir participé au succès futur des Huit Salopards, dont la fuite a été très médiatisée, ils promettent de ne "pas rendre d'autre film disponible avant sa sortie en salles". Pas sûr que cela suffise à contenter les studios.