Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Asia Argento, le poids des mots

Pour la première fois en France, Asia Argento s'exprime sur l'affaire Weinstein dans "Envoyé spécial". Voici l'intégralité de ce témoignage parfois très cru, mais bouleversant. L'actrice veut aujourd'hui aider les autres victimes du producteur à parler.

Voir la vidéo
ENVOYE SPECIAL / FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En septembre, Asia Argento était encore une actrice. Aujourd'hui, depuis sa plainte le 10 octobre contre le magnat hollywoodien Harvey Weinstein, elle est devenue un symbole. Avec les récits d'Angelina Jolie, Léa Seydoux, Judith Godrèche, Gwyneth Paltrow… les victimes de harcèlement sexuel de la part du cofondateur du studio Miramax se comptent par dizaines. Asia Argento fait partie de celles qui l'accusent de viol.

Pour rendre utile le drame qu'elle a vécu, Asia Argento a accepté de raconter pour "Envoyé spécial" ce qu'elle a si longtemps caché. C'est la première fois qu'elle témoigne en France. Tendue, visiblement émue, l'actrice s'installe face au journaliste Yvan Martinet. L'interview peut commencer.

C'était en 1997. La jeune Asia a alors 21 ans. Elle se décrit comme "une fille pleine de rêves, très naïve", très fière de son rôle dans le film B. Monkey, produit par Harvey Weinstein. Le producteur tout-puissant la convie à une grande soirée à l'Eden Rock, un palace d'Antibes où il a sa suite, raconte-t-elle. Mais elle se retrouve seule avec lui.... "Il est allé dans la salle de bains, et il est sorti en peignoir, avec un flacon de crème à la main." La "scène la plus absurde" qu'ait jamais vue Asia Argento était, on l'a appris plus tard, le mode opératoire d'un prédateur sexuel. 

"L'un des hommes les plus puissants au monde"

Le rendez-vous tourne au cauchemar. Asia Argento raconte "un ogre", un "monstre entre [s]es cuisses". L'actrice explique les raisons de son silence ("Si je l'avais dénoncé, ma carrière était détruite", dit-elle), décrit les conséquences psychiques de ce viol qui ne s'arrête pas là, puisque Harvey Weinstein la poursuit ensuite partout pendant cinq longues années. "A partir du moment où il m'a violée, il avait gagné. J'avais perdu. J'étais devenue impuissante", explique-t-elle.

Le producteur la harcèle, lui impose ses pulsions sexuelles. Prostrée, elle a laissé faire l'homme qu'elle compare à un "psychopathe". Mais contrairement à ce qui a pu être écrit, elle n'est jamais devenue sa maîtresse. Aujourd'hui, elle veut aider les autres victimes à parler.

Un témoignage recueilli par Yvan Martinet et diffusé dans "Envoyé spécial" le 26 octobre 2017.

\"Envoyé spécial\". Asia Argento, le poids des mots 
"Envoyé spécial". Asia Argento, le poids des mots  (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)