Twitter suspend le compte de l'actrice Rose McGowan, accusatrice d'Harvey Weinstein

L'actrice a interpellé plusieurs acteurs, dénonçant leur silence face aux agissements du producteur hollywoodien, qu'elle accuse d'agression sexuelle.

L\'actrice américaine Rose McGowan à la première du film \"The Uncondemned\", le 19 octobre 2016, à New York. 
L'actrice américaine Rose McGowan à la première du film "The Uncondemned", le 19 octobre 2016, à New York.  (ALLOCCA / STARPIX / SHUTTER/ SIPA / REX)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Nous avons estimé que ce compte violait le règlement de Twitter." Voilà ce que les internautes peuvent lire, jeudi 12 octobre, lorsqu'ils se connectent sur la page de l'actrice Rose McGowan sur le réseau social. Connue pour ses rôles dans la série Charmed ou encore dans Boulevard de la mort, de Quentin Tarantino, la comédienne fait partie des nombreuses femmes qui ont pris la parole ces derniers jours pour accuser le magnat d'Hollywood Harvey Weinstein, de harcèlements sexuels ou de viols. 

Cette suspension intervient alors que Rose McGowan a interpellé l'acteur Ben Affleck sur Twitter, après que ce dernier a fait part de sa "tristesse" et de sa "colère" après avoir découvert les accusations visant le producteur. "Va te faire foutre", avait-elle tweeté à l'intention de l'acteur qui, selon elle, était au courant depuis longtemps des agissements qu'elle attribue à Harvey Weinstein. "Qu'est-ce que cela fait d'être un profiteur qui se la ferme ?", avait-elle encore tweeté à l'acteur Matt Damon, pour les mêmes raisons. 

Elle milite par ailleurs pour la dissolution de sa société, la puissante Weinstein Company, ainsi que la démission de ses dirigeants. 

La décision de Twitter vivement critiquée

"Twitter m'a suspendue. Des forces puissantes sont à l'œuvre. Soyez ma voix", a demandé Rose McGowan à ses fans sur Instagram. Après le retrait des tweets jugés problématiques par le réseau social, l'actrice devrait retrouver l'usage de son compte au bout de douze heures. 

#ROSEARMY IS HERE #WHYWOMENDONTREPORT

A post shared by Rose McGowan (@rosemcgowan) on

Pour les critiques de Twitter, cette suspension illustre "les règles arbitraires" et "opaques" du groupe, explique The Verge. "Dans le passé, il a suspendu les comptes de personnes ne faisant que partager les messages menaçants qu'ils avaient reçu, tout en disant aux personnes rapportant des menaces de viols que ces dernières n'enfreignent pas le règlement de Twitter, explique le site. Et ce alors que de nombreux comptes actifs continuent de dire aux gens d'aller se faire foutre." 

Les critiques se sont aussitôt multipliées sur le réseau social : "Trump menace de lancer une guerre nucléaire : pas de problème. Du racisme/ de l'homophobie / des menaces ? Pas de problème. Rose McGowan dénonce des personnes ? Bannie de Twitter", a déploré un internaute. 

"Donc Rose McGowan est suspendue pour mener campagne contre des agresseurs mais les suprémacistes blancs et Trump, qui menace de faire la troisième guerre mondiale ne sont pas inquiétés", a tweeté une autre. Et une internaute de déplorer : "En suspendant Rose McGowan, Twitter vient de gifler en plein visage toutes les victimes d'agressions sexuelles. J'emmerde ce monde."