Architecture : la résille se décline dans tous les matériaux

"Le choix du 20 heures" s'intéresse aux résilles utilisées par de plus en plus d'architectes et qui n'est pas sans rappeler les dentelles de pierre des cathédrales gothiques.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Depuis plusieurs années, la dentelle de pierre s'impose et habille des bâtiments prestigieux. À Marseille (Bouches-du-Rhône), le Mucem se drape dans une résille de seize mètres de haut, 70 mètres de large. "Un filet", "une immense toile d'araignée", "de la dentelle"... l'imagination des visiteurs est éveillée. Pour créer sa dentelle, l'architecte Rudy Ricciotti a imaginé les cailloux qui tapissent le fond de l'océan.

Des prouesses technologiques

Cette majestueuse enveloppe n'a été possible que grâce à la technologie. Il s'agit ici d'un béton ultra-solide et compacte, huit fois plus résistant qu'un béton ordinaire. Une prouesse technologique qui permet de revenir aux dentelles de pierre des cathédrales gothiques. Elle rappelle aussi les arabesques des palais mauresques. C'est aussi le principe du moucharabié à l'orientale. De l'intérieur, la vue est dégagée sur l'extérieur, mais de l'extérieur, on ne voit pas l'intérieur. Cette résille se décline désormais en bois, en verre ou en métal. Les architectes du monde entier se l'approprient.

Le JT
Les autres sujets du JT
8 octobre 2013, le MuCEM, musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée illuminé à Marseille
8 octobre 2013, le MuCEM, musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée illuminé à Marseille (BORIS HORVAT / AFP)